Alix

Tome 38 – Les Helvètes
D’après l’œuvre de Jacques Martin
Scénario : Mathieu Breda
Dessin : Marc Jailloux
Editeur : Casterman
48 pages – cartonné
Parution : 27 novembre 2019
Aventures historiques

Alix est envoyé chez les Helvètes afin de rallier les peuples à la cause romaine. Le voyage ne sera pas de tout repos pour l’émissaire de César et ses compagnons. En mission sur les terres des Helvètes, Alix doit composer avec de nouveaux compagnons : le jeune et arrogant Lucius, fils d’un ami de César, et Audania, pupille de César et fille d’un druide mystérieusement disparu. Ceux-ci doivent l’aider à consolider l’alliance de Rome avec les turbulentes tribus helvètes, qui furent jadis à l’origine de la guerre des Gaules. Mais dans ces contrées sauvages, Alix se retrouve bientôt confronté à d’anciennes rancoeurs et aux sombres fantômes de la guerre…

2

Sur une ébauche de scénario de Jacques Martin datant des années 90, l’intrigue de cette aventure est d’une fidélité absolue aux codes de cette série qui a fait son apparition dans les pages de l’hebdomadaire Tintin en 1948. Véritable cours d’histoire antique en bande dessinée qui permet de réviser ou découvrir quelques épisodes épiques des écrits césariens, l’album atteint ici une densité rare. On quitte les fastes de la Rome et de la République agonisante pour un bon bol d’air à la montagne. Les nombreuses références historiques sont parfaitement documentées et illustrées, les allusions et clins d’oeil diffusés subtilement. On retrouvera sans surprise les récitatifs et longs dialogues, fidèles au modèle. Les amateurs du genre, péplum et ligne claire, seront comblés, les enseignants ravis et les lecteurs pourront retrouver un Alix en difficulté mais toujours à la recherche d’un difficile compromis .

3

Ce héros, Gaulois accoutré en patricien, demi-celte romanisé, en prend pour son grade face au personnage de Senaca, fière et intransigeante Helvète. « Rome n’a pas d’amis!… Seulement des serviteurs et des esclaves! » La sentence est rude.

La conquête, la colonisation, l’immigration, l’individualisme, la culture, l’appât du gain : autant de sujets qui divisent Celtes, Germains et Romains. Sujets sensibles et parfois/souvent clivants. Alix n’y échappe pas.

ico_Albumnot_7_10

Skippy

 

 

 

Un commentaire sur “Alix

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :