Mondo Disco

Scénario : Nicolas Wild
Dessin : Nicolas Wild
Éditeur : La Boîte à Bulles
Date de sortie : 13 novembre 2019
160 pages
Genre : Reportages

Nicolas Wild a parsemé sa compilation de reportages de nombreuses cases font rire ou sourire le lecteur…

Présentation de l’éditeur

Infatigable globe-trotteur et reporter graphique au mépris du danger, Nicolas Wild enfile une fois de plus sa casquette d’aventurier entre une sortie piscine et une partie de poker, pour notre plus grand plaisir.

Envoyé en reportage autour du globe par Arte, l’armée française ou mu par ses propres envies, il livre à l’issue de chacune de ses missions un récit court marqué par son regard tout à la fois pertinent et décalé.

De la France au Népal, en passant par l’Ukraine, la Turquie et le Liban, ses pas le mènent dans le capharnaüm des tuktuk de Phnom Penh, à la recherche de débris d’avion sur un glacier alpin et dans des camps de réfugiés sur le toit du monde.

Le regard faussement naïf de Nicolas Wild et sa patte reconnaissable entre toutes apportent une fois encore un éclairage fascinant sur des réalités géopolitiques méconnues, qui s’entrelacent aux quatre coins du monde.

Mon avis

Je dois vous avouer qu’entre le dessin en noir et blanc plutôt simple et la première case du premier reportage dans un bar libanais, j’ai eu un peu peur… Mondo Disco semblait partir sur les mêmes bases qu’une BD que j’ai chroniquée il y a quelques temps et que je n’ai pas du tout aimée : La vie moderne pour ne pas la citer… 2 pages plus tard, mes inquiétudes se dissipaient dans l’un des nombreux traits d’humour de Nicolas Wild.

Car oui, Mondo Disco est une BD drôle ! Très drôle même ! Qu’il s’agisse des blagues sur Tsahal qui prévient les habitants d’un quartier qu’ils vont être bombardés,

20191206_161451

de l’agenda de l’auteur supposément surchargé quand Arte lui propose de partir à l’autre bout de la Terre tous frais payés pour un reportage,

20191206_161600

Du détail que représente un passager de son avion qui lit un Que sais-je sur le curling féminin

20191206_161417

Ou encore du plan très pyramidal d’une base militaire secrète française,

20191206_161253

Nicolas Wild a parsemé sa compilation de reportages de nombreuses cases qui font rire ou sourire le lecteur, lui permettant ainsi de respirer un peu, notamment quand la situation des populations locales n’est pas des plus reluisantes…

Et puis, le dessin correspond tout à fait au propos. Un peu comme la musique dans Brassens, il s’efface un peu pour laisser place au sujet. Par ailleurs, contrairement à ce que laissent envisager les premières pages, tout n’est pas en noir et blanc et la plupart des reportages intègrent tour à tour la couleur, des photos et, surprise, parfois même des dessins d’autres mains.

En tout cas, entre les sujets graves et sérieux (La vie après la guerre au Liban, les réfugiés du Bouthan au Népal, le Cambodge ou encore la catastrophe de Tchernobyl) et l’humour nappé d’autodérision de Nicolas Wild, je peux vous dire que la lecture de Mondo Disco est un réel plaisir.

20191206_161201

Odradek

 

3 commentaires sur “Mondo Disco

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :