Fédération – tome 2 – New York under water

Scénario : Ange
Dessin : Alain Janolle
Éditeur : Soleil
48 pages
Date de sortie :  19 juin 2019
Genre : science-fiction


« Cette collaboration scientifique entre l’humanité et la fédération extraterrestre ne peut-elle pas être considérée comme une provocation ? »

 

Présentation de l’éditeur

En 2029, une fédération spatiale extraterrestre pacifique propose à la Terre de l’intégrer. Depuis, rien n’est plus vraiment comme avant. Une série de science-fiction aux accents d’enquête criminelle.

Un attentat meurtrier plonge l’horreur dans une cité sous-marine où extraterrestres et humains collaborent sur des projets scientifiques. Qui est responsable ? Les terroristes terriens autonomistes ? Les services secrets humains ou aliens ? Et si la réponse tournait autour de Jenna, une fillette de 8 ans, au cerveau légèrement différent, dont on dit qu’elle est la prochaine étape de l’évolution de l’humanité ?

fédération t2_pl

Mon avis

Suite de cette trilogie adaptée du roman de Ange paru au Fleuve Noir, dans laquelle les auteurs mélangent le genre SF et polar. Nous retrouvons donc le flic de service Alex Green qui mène l’enquête dans les profondeurs de la cité sous-marine de New-York. L’intrigue est ici un peu plus complexe que dans le premier tome, qui ne m’avait pas totalement convaincu. La thématique principale est toujours centrée sur la cohabitation entre les humains et les aliens, imposée par la Fédération. Cohabitation qui ne plait pas a tous, tant du côté humain que du côté Alien.

Alex Green est confronté à une série d’attentats meurtriers qui visent les scientifiques humains et extraterrestre qui travaillent de concert. La piste qui semble la plus évidente, celle du groupe indépendantiste humain « La terre est à nous », n’est peut-être pas la bonne … en effet, certaines espèces d’extraterrestres ne sont pas prêtes à partager leur savoir avec les humains.

Action, fausses pistes et rebondissements rythment ce polar SF dont le message sociétal sur la colonisation, l’accès au savoir et son partage, est à peine voilé.

Le dessin d’Alain Janolle s’apprécie à sa juste valeur : détaillé et inventif sans excès dans les décors, il offre un rendu crédible notamment sur la cité sous-marine. On peut apprécier aussi une en couleur réussie, chaude et parfois chatoyante, qui se marie très bien avec le trait et offre des planches assez belles.

Sans révolutionner ni la SF ni le polar, ce deuxième tome me semble mieux réussi que le premier, et donne envie de connaitre le dénouement.

Loubrun

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :