Olympus Mons T06 : Einstein.

Scenario : Christophe Bec
Dessin : Stefano Raffaele.
Éditeur : Soleil.
60 pages.
Sortie : 11 septembre 2019.
Genre : science-fiction.

« Je comprends mieux vos qualités. Votre intelligence est faible, vous n’utilisez qu’une infime partie de vos capacités réelles. Mais ton espèce est capable de créativité. »

olympus mons t6p

Le résumé.
Sur Mars, Elena Chevtchenko échappe à une attaque de drones avec l’aide d’Einstein, un androïde abritant une intelligence artificielle.
Si elle parvient à pénétrer dans le vaisseau crashé sur Olympus Mons, elle sera peut-être en mesure d’arrêter le processus d’autodestruction de l’Anomalie, qui a sombré au fond de la mer de Barents et qui menace de détruire la Terre. Tentative peut-être inutile et désespérée, car les armées de différentes nations, à cran, risquent de déclencher la Troisième Guerre mondiale

olympusMonsT6-1

Mon avis.
Nous voilà au bout de cette aventure interstellaire concoctée par Raffaelle et Bec. Alors que dire de plus que déjà dit dans les précédentes chroniques (ICI) ? On finit un peu par se répéter mais ceux qui se sont accrochés ont eu ….raison ! Alors je vous conseille de trouver un endroit calme style un caisson de décompression ou un module Soyouz pour débuter votre lecture car il vous faudra de l’attention pour bien suivre tous les arcs scénaristiques créés par Christophe Bec. Un peu comme dans une « bonne » série TV où à un moment ou un autre, un de ces ars touche un autre, s’entremêle et tout devient subitement plus clair et presque évident. Le scénariste aime aussi jouer avec nos nerfs en coupant les moments de hautes tensions au pire des moments pour revenir dessus ultérieurement. Quand je vous dis que ça ressemble aux us et coutumes d’une série TV. Il manque seulement une musique stridente ou angoissante pour nous faire sursauter.
Comme je m’étais concentré sur l’histoire dans les tomes précédents et grâce aux parutions rapides (là on doit remercier Stephano R pour son rythme effréné), c’est vraiment sans soucis que j’ai retrouvé le fil rouge et terminé ma lecture avec un très bon sentiment. J’ai également bien aimé l’épilogue qui est à la fois complet, abouti mais aussi plein de ténèbres. Le scénariste en profite d’ailleurs pour y glisser nos prochains défis planétaires pour y gagner notre survie (ce n’est pas gagné !).
Perso, une des meilleures séries de Christophe Bec.

Cet album

La série.

not_7_10_a

 

Samba, entité androïde.

3 commentaires sur “Olympus Mons T06 : Einstein.

Ajouter un commentaire

  1. Je fais partie de ceux qui ne se sont pas accrochés car rebutés par de nombreuses bulles indigestes comme Bec les pratiquait dans Prométhée. Je n’ai donc pas continué la série… et ma PAL est trop importante ! 😞
    ps : j’ai francisé sur toutes les chroniques de la série le prénom de Bec 😜

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :