Les dessous de Meiko

Auteur :ReDrop
Editeur :Soleil Manga
Genre : Humour / Erotique
Sortie : le 14 août 2019

Bref, on s’ennuie, on baille par moments. Fort heureusement, cela ne vous prendra que 10 minutes de votre temps. Quel dommage ! Avec une héroïne telle que Meiko, issue de l’une des séries érotiques les plus en vogue de ces dernières années au compteur des mangas, il y avait nettement mieux à proposer !

Avis de l’éditeur :

Meiko est une étudiante dévouée à la cause du Conseil clandestin des élèves dont elle est la vice-présidente. En charge de faire régner l’ordre, elle est devenue un personnage culte de Prison School en traumatisant les élèves de la gent masculine. Peu vêtue, transpirant beaucoup, son anatomie en a fait rêver plus d’un. Quoi de plus naturel que de lui consacrer un one-shot pour exposer sa personnalité si délicieuse ?

EA3af_zXsAAq063

Mon Avis :

« Meiko » est certainement l’un des piliers de la saga Prison School. Cette femme voluptueuse aux formes alléchantes pour tout amateur de dames bien en chair, joue autant sur son physique que sur sa personnalité grondante. Car la belle a des tonnes de répliques en attente comparativement à ses obus mammaires et ses fesses qui ne sont pas en reste.

Prison School joue sur une maîtrise surprenante alliant à la fois un humour dévergondé, une énorme touche d’érotisme et des protagonistes tous à la hauteur d’une trame entièrement réussie.

Cinq garçons se retrouvent confrontés au Conseil d’une école constituée à 99% de jeunes filles. Un rêve à priori pour tout hétérosexuel. Si ce n’est que les membres de la hiérarchie, dirigées par des jeunes femmes, à peine plus âgées que la majorité des lycéennes, mènent la vie dure aux cinq garçons, les emprisonnant dans cet établissement, les harcelant, les abaissant à moins que rien…

877

Nous n’évoquerons pas davantage les nombreuses qualités de Prison School qui viendront lors d’une prochaine chronique, mais nous nous attardons pour le coup sur ce spin-off « Les Dessous de Meiko ».

Un one shot dénudé de phylactères si ce n’est quelques planches. Des minis-récits offrant au public la belle Meiko sous tous les angles et toutes les positions. Précisons qu’il n’y a aucun acte sexuel, ni même masturbatoire (du moins issu de ce manga), nous ne sommes pas responsables de l’effet que cela peut produire sur le public, bien évidemment.

Pas de bulles de lectures, et des récits totalement indépendant les uns des autres. Au-delà d’apprécier la saga originale, et de fait, les seins ultra-gonflés de l’une des héroïnes principales, le verdict s’annonce néanmoins très négatif en comparaison avec la brillante série signée Akira Hiramoto. Les Dessous de Meiko créé par ReDrop manque le but, si ce n’est de préserver un trait graphique plus ou moins proche d’Akira Hiramoto.

Bref, on s’ennuie, on baille par moments. Fort heureusement, cela ne vous prendra que 10 minutes de votre temps. Quel dommage ! Avec une héroïne telle que Meiko, issue de l’une des séries érotiques les plus en vogue de ces dernières années au compteur des mangas, il y avait nettement mieux à proposer !

Coq de Combat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :