Mimosa

Les choses changent… c’est énervant

Scénario : Catmalou
Dessin : Édith
Éditeur : Delcourt
Date de sortie :  15 mai 2019
Genre : humour, tranche de vie

Mimosa : Maman, c’est quel jour mon rendez-vous chez le psychopathe ?
Maman : Jeudi. Mais c’est un psychologue !
Mimosa : En quoi c’est différent ?

Présentation de l’éditeur :

Un album de strips – tous publics – autour du quotidien d’une petite fille pleine de répartie, habitée par des préoccupations existentielles, entre enfance et monde adulte.

Loin d’être indifférente au monde qui l’entoure, Mimosa observe, réfléchit et désarçonne grâce à sa répartie désopilante. Elle s’inquiète pour son père, dessinateur et rockeur à ses heures, car « les rockeurs, ils sont souvent alcooliques », et s’afflige du manque d’entrain de sa mère à s’adonner à ses tâches domestiques, se sentant parfois obligée d’inverser les rôles.

Mimosa a du caractère, une orthographe singulière, un vieux chat, Jean-Louis, une passion pour les bonnets, elle aime le sport (pas trop, quand même) et, concernant les garçons, « elle attend le lycée pour avoir plus de choix ». Par ailleurs, une question la taraude : si on utilise le mot « mûrir » pour un enfant, doit-on dire « pourri » pour un adulte ?

Mimosa-4

Mon avis :

Mimosa, loin d’être la fragile petite fleur jaune qui ressemble à des flocons de neige colorés par le soleil, est une petite fille pleine de réparties désopilantes. Ainsi, même si le dessin est « banal » (quoique j’adore le changement de coiffures de la gamine), un peu façon « TomTom et NaNa », rien que lire ce que cette enfant a dans la tête rend cet ouvrage magistral. J’adore !

Un dicton veut que « la vérité sorte de la bouche des enfants » et Mimosa en a des choses à dire. D’un sang froid à toutes épreuves, les cheveux souvent cachés sous un bonnet rigolo, et avec le plus grand flegme : cette petite nous pond des questions ou des théories fumeuses qui laissent perplexe.

Un régal. Une sympathique compilation de répliques enfantines qu’on pourrait entendre de la bouche de tellement d’enfants curieux, avec l’envie d’apprendre. Mais surtout, une brunette qui réfléchit beaucoup et donc pose énormément de questions proches de l’existentialisme.

Mimosa-1

Amoureux des mots d’enfants, envie de rire un peu et de découvrir la nature humaine au travers du regard de cette demoiselle : laissez-vous tenter. Je pense que certains reconnaîtrons bien là la logique de nos chères petites têtes blondes et le cynisme qui sied tellement à leurs réparties.

Une chouette tranche de vie s’étalant sur une année, soit quatre saisons en compagnie de Mimosa, le vieux chat de la maison, ses parents et quelques amies de cette gamine attachante, inspirée des répliques de la fille de l’autrice.

ShayHlyn.

Pour ceux qui lisent mes chroniques jusqu’au bout : c’est mon anniversaire aujourd’hui ! Je suis donc contente d’avoir eu un chouette sujet pour l’occasion. C’est que c’est important je trouve, comme quand on passe un cap dans le nombre de chronique. Ça aide à s’en souvenir, comme ma 100e chronique, c’était le premier tome de « Orcs et Gobelins », vous voyez ?! Allez, bonne journée et trinquez à ma santé

3 commentaires sur “Mimosa

Ajouter un commentaire

  1. Bananniv chère Jeanne ! 😘🎂🍾🥂🐹
    Sinon, je pense que Mimosa devrait bien marcher auprès des plus jeunes… c’est drôle, c’est caca/prout, ils adorent tout ce qui n’est pas politiquement correct ! 😂

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :