Olwen, fille d’Arthur

La Damoiselle Sauvage

Scénario : Olivier Legrand
Dessin : Annabel
Éditeur : Glénat
Date de sortie :  le 22 mai 2019
Genre : aventure, légende arthurienne

Bref, c’est bien, mais peut mieux faire. Comme j’aime à le dire : ça ne casse pas trois pattes à un canard.

Présentation de l’éditeur :

« Père… Je ne veux pas devenir une princesse ! »

Jeune fille au tempérament fougueux, élevée et instruite dans le maniement des armes par son grand-père, un vieux chevalier retiré sur ses terres, Olwen découvre un beau jour qu’elle est en réalité la fille cachée (et illégitime) du roi Arthur ! Guidée par le noble sire Gauvain, elle va découvrir un nouveau monde, celui de Camelot et des chevaliers de la Table Ronde… Et lorsqu’elle rencontre enfin son illustre père, Olwen lui demande d’exaucer son vœu le plus cher : faire d’elle la première damoiselle-chevalier… Pendant ce temps, Morgane l’enchanteresse, la mystérieuse sœur d’Arthur, tisse ses intrigues dans l’ombre ; bientôt, Olwen se retrouve lancée dans une quête semée d’épreuves et de dangers, qui la mènera jusque dans l’Autre Monde…

Olivier Legrand et Annabel nous font suivre le parcours initiatique d’une jeune héroïne au cœur des légendes arthuriennes. Une geste chevaleresque et féministe, pleine d’héroïsme, d’émotion et de magie.

Sans titre 1

Mon avis :

Comment ? Arthur, le célèbre Arthur, aurait une fille ? J’ai retourné tout internet pour avoir une réponse, sauf que la seule Olwen dont on retrouve la trace dans les légendes Arthuriennes ne serait pas, mais alors pas du tout sa fille. Quoi qu’il en soit, l’idée d’une épopée nouvelle avec la prétendument fille de ce roi légendaire m’intrigue. Rien que de voir la terrible Morgane en début d’ouvrage m’interpelle et puis badaboum, c’est l’embardée.

La folle aventure que j’imaginais n’est pas au rendez-vous. Pas vraiment. Si l’idée de créer une fille illégitime à Arthur est intéressante, si faire de cette demoiselle une farouche guerrière et non une doucereuse demoiselle est alléchant, la suite reste un peu – beaucoup – morne. Une aventure qui ne décolle pas malgré l’inventivité scénaristique d’Olivier Legrand. Peut-être est-ce dû au dessin en demi-teinte. Et c’est le cas de le dire. Tantôt agréablement précis dans les détails, surtout au niveau des décors, le coup de crayon d’Annabel perd de sa splendeur dans les plans larges des personnages.

Sans titre 2

Mais ce qui trouble le regard est certainement cette tentative pour illuminer certaines parties du graphisme. On se retrouve avec des visages aux teintes pastel avec des yeux trop brillants ou alors des armures pas assez étincelantes. Ça fait bizarre. Quant à la dynamique, celle-ci est rendue à moitié, figeant ainsi l’action, la rendant moins vivante. Ce qui est dommage car de l’action, il y en a à revendre. Ce n’est pas tous les jours qu’une apprentie chevalier se retrouve dans l’autre monde à la poursuite du seul élément pouvant discréditer Morgane…

Bref, c’est bien, mais peut mieux faire. Comme j’aime à le dire : ça ne casse pas trois pattes à un canard.

ShayHlyn.

8 commentaires sur “Olwen, fille d’Arthur

Ajouter un commentaire

  1. Comment ça ?… je n’ai pas souvenir de t’avoir entendue dire « ça ne casse pas trois pattes à un canard »… expression que j’ai déjà exprimée ici ! 😜
    Plus sérieusement, je ne suis pas fan d’Histoire et encore moins de légende, et la seule version d’Arthur que je vénère est celle de la série TV Kaamelott 🤣… ce qui m’empêche de prendre au sérieux toutes les autres versions !
    Mais bravo pour ta note moyenne « objective » qui se distingue de ta « générosité » habituelle ! 🤔

    J'aime

  2. Par contre, le dessin par rapport à celui de hier( les Mohamed) est vachement mieux. D’un coup je la trouve assez sévère la note pour le dessin, d’accord, il y a un coté figé mais esthétiquement j’ai vu bien pire…mais bon c’est peut être un ensemble ?

    J'aime

    1. Je suis encore d’accord avec toi pour le dessin, mais je n’ai pas voulu en rajouter… c’est plutôt honnête et valait donc pour moi 1 point de plus… mais je ne l’ai pas eu en main pour mieux m’en rendre compte.
      Continue Shay à porter un regard critique comme ça sur le graphisme ! 😉
      Ce qui me gêne le plus souvent dans ce genre de dessin, c’est la « propreté » du trait qui contraste avec l’ambiance crasseuse des batailles.

      J'aime

  3. Les yeux brillant sur le terne me dérangeaient vraiment. Et souvent la morphologie était tordue, disproportionnée.

    Sinon, si, si, je dis souvent (oralement cela étant) quand quelque chose ne casse pas 3 pattes à un canard. J’aime bien les expressions étranges ainsi.

    J'aime

    1. Je t’ai dit ça parce que c’est une expression que j’utilise aussi souvent quand je suis déçu !
      J’aime beaucoup une expression mélangée de mon fils (2 en 1) qui dit :
      « Ne pas y aller avec le dos de la main morte ! » (Margerin)

      J'aime

  4. Le personnage d’Olwen est présent dans la légende arthurienne ? Je pensais qu’elle était un personnage totalement inventé ! Je serais curieuse de lire la BD, surtout parce que je m’intéresse à la légende arthurienne et ses nombreuses réécritures.

    J'aime

  5. Olwen, ici, est purement inventée. Il n’y a de trace nulle part d’une éventuelle fille pour Arthur. Mais Olwen est le nom de la fille du chef des géants qu’un héros (dont le nom m’échappe) veut épouser. Pour se faire, il doit affronter ce fameux chef des géants. Et il se fera aider par Arthur. Mais aucun lien avec l’histoire de cette aventure ci 😉

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :