Les Mohamed

D’après le livre Mémoires d’immigrés, L’héritage maghrébin de Yamina Benguigui
Scénario et dessin : Ruillier Jérôme
Couleurs : noir et blanc
Editeur : Sarbacane
286 pages – broché
Genre : Recueil de témoignages graphique
Parution : 1er mai 2019 (1ère édition avril 2011)

8

Les immigrés ont aussi une histoire
En soi, l’immigration n’est pas un phénomène exceptionnel, mais le raconter sous forme de bande dessinée est moins habituel. C’est en effet, le parti pris par Jérôme Ruillier : adapter fidèlement, en l’illustrant de belle manière le livre de Yamina Benguigui, paru lui, en 1997.
Cette dernière a rassemblé un grand nombre de témoignages d’immigrés maghrébins, venus travailler en France, après la seconde guerre mondiale. Les pères sont partis, les femmes ont suivi un peu plus tard, et des enfants sont nés en terre de France. L’espoir d’une vie meilleure a guidé leurs pas vers l’Europe .
Rapidement victimes de préjugés, relégués en périphérie, dans d’hideux bidonvilles et puis dans les sinistres HLM, ils deviennent les travailleurs invisibles et essentiels des Trente Glorieuses, avant que les Trente Piteuses n’en fassent une main d’oeuvre excédentaire et indésirable. Le pouvoir en place les pousse d’ailleurs à rentrer dans leur pays respectif.

Un recueil de témoignages
L’ouvrage de Jérôme Ruillier se base ainsi sur le témoignage touchant de ces expatriés économiques. C’est un récit de transmission constitutif d’une histoire que l’on a ignorée longtemps, sous nos cieux. Oui, ils ont une histoire qui fait partie à part entière de la nôtre.

9782377312535_pg

Trois points de vue
La trame narrative repose sur trois ressentis: celui des pères, des mères et des enfants. Les personnages sont représentés avec des traits simplifiés : des têtes indéfinissables mi-humaines, mi-animales, le tout sur des corps d’homme. Ce procédé permet de prendre de la distance par rapport aux événements et met en évidence la violence de la situation vécue par les immigrés. Un texte dense accompagne les dessins et l’auteur utilise une élégante police manuscrite qui renforce le caractère brut et sincère des témoignages. L’utilisation du noir et blanc confère un caractère documentaire, voire journalistique à cet ouvrage. A la fin de celui-ci, Jérôme Ruillier fait preuve de pédagogie en y incluant un mini lexique de vocabulaire.
L’auteur n’hésite pas non plus à se mettre en scène, à quelques reprises, notamment dans le prologue et l’épilogue où il dialogue avec son père.

Digne de louanges
Un petit mot sur le titre Les Mohamed. C’est le nom qui, avec ses nombreuses variantes, est le plus populaire au monde, mais c’est sans doute sa signification, digne de louanges, qui a motivé l’auteur à baptiser ainsi son œuvre. En effet, il en a fallu du courage pour quitter sa terre natale, faire face au racisme ambiant et finalement pour beaucoup faire souche dans une France, le plus souvent hostile.

Urgence
Un livre à lire sans tarder, car il taille des croupières à une extrême-droite qui n’a jamais cessé de diaboliser les «étrangers».
Et je conclurai cette chronique par une citation du juriste L. Blom-Cooper : Le traitement qu’un pays réserve à un étranger vivant sur son sol est l’un des critères les plus sûrs pour apprécier son degré de civilisation.

ico_Albumnot_7_10_a

Renardeau

2 commentaires sur “Les Mohamed

Ajouter un commentaire

    1. Tout à fait d’accord !… »en l’illustrant de belle manière » ne me semble pas très adapté à l’impression graphique renvoyée.
      Nul doute que le sujet est grave et le propos intéressant, mais il aurait été certainement mieux servi avec des illustrations attractives et une police plus lisible.
      Une BD, c’est aussi le plaisir des yeux, et là !? 😳

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :