Crusaders – tome 1 – la colonne de fer

Scénario : Christophe Bec
Dessin : Leno Carvalho
Éditeur : Soleil
65 pages
Date de sortie :  9 mai 2019
Genre : science-fiction


« Les coordonnées indiquent un point situé entre deux étoiles dans une galaxie primitive distante de plus de 32 milliards d’années-lumière de nous. »

 

Présentation de l’éditeur

La colonie humaine installée sur Titan reçoit, via un étrange signal, les plans de constructions de fabuleux vaisseaux spatiaux et les coordonnées d’une galaxie lointaine et primitive. Après plusieurs mois de fabrication, le Crusader 1 prend la tête d’une armada prête à rejoindre les créateurs du signal. Propulsés à travers des trous de ver, les vaisseaux arrivent en vue d’une gigantesque structure extraterrestre tendue entre deux astres: « La Colonne de fer » ! Dans quel but a-t-elle été bâtie? Pour contrer quelle menace?

crusaders t1_pl

Mon avis

Comment faire du neuf avec du vieux ? Ou comment renouveler un genre éculé, revu, rabâché et resservi depuis des décennies en littérature tout autant qu’en BD ? On se posait la question il y a quelques années à propos du western alors que celui-ci revenait au goût du jour. On peut se la poser aujourd’hui sur la SF dont le genre en viendrait presque à inonder les rayons avec son lot de séries récemment publiées : Conquêtes ; Androïdes ; Hope One ; Hot Space ; Aion ; Bug ; Infinity 8 ; Olympus Mons ; Renaissance ; Bolchoi Arena ; Negalyod ; Exilium ; Centaurus … pour ne citer que les plus récentes ….

Christophe Bec ne se pose pas trop de questions et n’a pas non plus trop d’états d’âme à réinventer la poudre (ou la roue, vous choisissez). Avec Crusaders il nous propose un grand voyage dans l’espace à la rencontre d’autres civilisations extraterrestres, ou plutôt extratitanienne puisque dans ce récit les terriens ont colonisé plusieurs planètes dont Titan, satellite de Saturne. Les Hommes ont été contactés par une civilisation alien très lointaine, ont reçu des plans de construction de vaisseaux d’une technologie qui les dépassent et sont invités à faire le grand voyage pour une rencontre dont ils ne connaissent ni le but ni les enjeux. Le grand saut dans l’inconnu et son lot de mystères comme sait si bien le faire Christophe Bec.

 

Ce premier tome pose l’intrigue avec précision et nous présente les protagonistes. Pour cela, Bec use du flashback, procédé narratif que l’on retrouve souvent chez lui, pour présenter l’histoire personnelle des personnages principaux. Procédé qui permet par ailleurs d’humaniser un peu cette histoire où tout semble si froid et peu avenant avec cette société mondiale ultra autoritaire et des personnages hyper ambitieux à l’égo surdimensionné. Une humanisation bienvenue aussi dans cette narration très techno aux explicatifs pointus sur l’astrophysique et les lois de l’univers. J’avoue avoir été un peu perdu parfois dans cet étalage scientifique, mais comme c’est habilement distillé dans les dialogues, on reprend vite pied. Du coup, ces explications d’astrophysiques donnent un peu de crédit à ce grand voyage de 32 milliards d’années lumières…

Bref, au delà de toutes ces considérations techniques, scientifiques et matérielles pour le voyage spatial, cette série propose une réponse à l’éternelle question philosophique « y a-t-il une autre forme de vie dans l’univers ? » ouvrant la porte à tous les fantasmes, rêves ou peurs.

La partie graphique du brésilien Leno Carvalho est à la hauteur de ce scénario riche et dense. Pointilleux, méticuleux et précis, il nous livre des doubles pages sublimes fourmillant de détails et un design très organique de ses vaisseaux spatiaux. L’ambiance graphique de la série est vraiment bien posée, tant dans les décors que dans les personnages.

Avec Crusaders, Christophe Bec n’invente rien, mais il nous livre malgré tout une œuvre de Hard SF pointue très prometteuse et un premier tome assez alléchant. Espérons juste qu’il ne se perde pas dans son scénario, qu’il n’empile pas trop d’intrigues d’un album à l’autre et qu’il arrive à boucler proprement cette histoire dans les trois albums annoncés.

Loubrun

 

 

 

3 commentaires sur “Crusaders – tome 1 – la colonne de fer

Ajouter un commentaire

  1. Meme sentiment d’un album efficace et prometteur. Je crains pas mal le Bec scénariste depuis que j’ai abandonné Promethee au bout de 8 volumes mais laissons voir venir…

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :