Ni vu ni lu

Scénario : Jean-Christophe Mazurie
Dessin : Jean-Christophe Mazurie
Éditeur : Delcourt
78 pages
Date de sortie :  avril 2019
Genre : humour


« Vous faites de la BD ?

N’y voyez là aucun mépris, mais je lis pas ces conneries. »

Présentation de l’éditeur

Découvrez les livres et les films marquants de notre époque à travers de courtes chroniques, d’autant plus pertinentes que le narrateur n’a ni vu ni lu les films et livres en question !
Qui n’a jamais claironné sur les réseaux sociaux qu’il déteste tel film ou tel livre qu’il n’a ni vu, ni lu. Mazurie propose d’en faire un livre, où il décortique, avec justesse et un soupçon de mauvaise foi, des œuvres marquantes qu’il n’a ni vues, ni lues. Cela permet de briller en société, de critiquer, arguments à l’appui, les films et livres dont tout le monde parle et qu’ils n’auront ni vus, ni lus.

ni vu ni lu_pl

Mon avis

Depuis l’émergence des réseaux sociaux et la démesure avec laquelle ils occupent une place dans le quotidien de millions de gens, il est devenu de bon ton, pour ne pas dire obligatoire, d’avoir un avis sur tout et de le clamer haut et fort. Il en va de la culture, de la littérature, du cinéma, mais aussi et surtout de l’actualité et de la politique. Peu importe que l’on sache de quoi on parle, du moment qu’on en parle. L’approximation, le paraitre et le superficiel deviennent la règle de base, que ce soit chez les quidams, les « intellectuels », les politiques ou les journalistes, ce qui est pire pour ces deux derniers. Il faut parler donc, mais pas seulement. C’est encore mieux si l’on peut baver un peu, beaucoup, passionnément, et avec délectation. Ça vous donne un genre de « celui-qui-sait », ça vous met sur un piédestal.

Dénigrer ce qui n’a été ni vu ni lu est devenu quasiment une norme, particulièrement en ce qui concerne la politique au moment notamment d’élections (qui lit vraiment les programmes avant d’aller voter ?).

niVuNiLu-1

Par le biais de saynètes en une page, Jean-Christophe Mazurie met en exergue cette dérive de la pensée globale, unique et critique vers laquelle notre société se dirige à grand pas. De médisances en sarcasmes, c’est le négativisme à outrance qui prédomine, et c’est au final psychologiquement usant !

Mazurie est dans le registre de l’humour, celui qui a du fond et qui sert à transmettre un message, et sur ce point le coup est plutôt réussi. C’est parfois lourd, borderline, potache, noir, facile et inégal mais il y a quelques bons mots sur des sujets aussi divers que variés (l’illiade et l’odyssée, House of cards, le rap, Madame Bovary, l’amour est dans le pré, fast and furious, le goncourt ….).

Pour la partie graphique, je vais être clair et direct : j’ai pas aimé. Le dessin simpliste et hyper stylisé qui passerait sans problème dans du dessin de presse (encore que …), ne donne pas du tout envie de rester sur les 78 pages d’un coup. Les personnages mis en scène sont déjà insupportables, si il faut en plus se farcir un dessin moche, la lecture frise alors la torture. A lire avec parcimonie.

Ni vu ni lu, je l’ai lu pour vous, j’ai moyennement aimé, mais pour vous faire votre propre avis, il vous faudra quand même le lire.

Loubrun

ni vu ni lu_e01

 

Un commentaire sur “Ni vu ni lu

Ajouter un commentaire

  1. C’est vrai que graphiquement, c’est très moche et au niveau du fond c’est bien vu mais ne fait pas avancer le schmilblick en défonçant des portes ouvertes !…
    Mais j’aime bien le carton du libraire… c’est si vrai ! 🤣

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :