En bref : Crossroads

Scénario : José Manuel Casañ (du groupe Seguridad Social)
Dessin : Paco Roca
Éditeur : Delcourt
168 pages
Date de sortie :  20 février 2019
Genre : chronique sociale


Présentation de l’éditeur

Si Paco Roca fait de la bande dessinée, c’est parce qu’elle lui permet de parfaire ses connaissances sur les sujets qui le passionnent. Ce livre vient de son amour pour la musique. Durant quatre ans, il va rencontrer régulièrement José Manuel Casañ, le leader du groupe Seguridad social, pour parler de création avec un musicien et comparer histoires et marchés du disque et de la bande dessinée.

crossroads-3

Mon avis

J’ai mis un temps fou à lire cet album ! Pourquoi ? parce que je n’ai pas du tout adhéré au sujet : un auteur de BD espagnol qui rencontre le chanteur punk d’un groupe espagnol ; tous deux décident de faire un livre et un disque (en France nous n’avons eu droit qu’à l’édition du livre, c’est bien dommage) parlant des créations musicale et de bande dessinée ! Le chanteur compose ses chansons de variations sur la musique africaine, latine et rock, d’un coté, et l’auteur, n’arrivant pas à démarrer, décide finalement de faire un album sur leurs conversations autour de l’évolution de la musique et du comics (il n’y a qu’en France et en Belgique que nous disons BD) en Espagne depuis les années 80, sur les problèmes liés à la création, la production, le marché, les droits d’auteur… Bref, du déjà vu et qui est arrivé chez nous aussi ; comme je n’aime pas non plus le style artistique de l’auteur, pour ma part, aucun intérêt !

Et puis pourquoi traduire le titre espagnol « La encrucijada » par de l’anglais ? on pouvait simplement dire « carrefour » ou « croisement », traduction bien française du titre espagnol. Mais l’anglais c’est mieux, cela fait vendre.

Par contre, allez sur You Tube écouter l’album du groupe Seguridad Social, vous m’en direz des nouvelles.

JR

4 commentaires sur “En bref : Crossroads

Ajouter un commentaire

  1. Désolé, mais ni graphiquement et encore moins musicalement (phonétiquement, le hard espagnol agresse mes cages à miel !)… je ne suis intéressé par cet album ! 😒

    J'aime

  2. Ne sois pas désolé! il faut bien que tu fasses, comme toujours, une remarque désobligeante sur mes goûts! bon, en fait, ce n’est pas du hard – tes fines oreilles ont mal entendu – ce sont plutôt des interprétations sur divers genres: reggae, musique latine, rock, etc. Aime qui veut.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :