Lucien et les mystérieux phénomènes – tome 1 – l’empreinte de H.Price

Scénario : Delphine Le Lay
Dessin : Alexis Horellou
Éditeur : Casterman
96 pages
Date de sortie :  avril 2019
Genre : jeunesse, aventure


« mais il doit bien y avoir quelque chose qui vous manque, c’est pas possible de s’autosuffire… »

Présentation de l’éditeur

Lucien et sa petite sœur Violette emménagent avec leurs parents à la campagne.
Passionnés d’expériences paranormales, ils trouvent rapidement de quoi satisfaire leur curiosité lorsque les enfants du village leur signalent l’existence du fantôme d’un vieil homme, propriétaire d’une grande bâtisse aux allures de manoir, hantant les lieux depuis dix-huit ans. Mais la découverte qu’ils vont faire ici n’est pas vraiment celle qu’ils attendaient. En lie et place d’un fantôme, c’est un vieil homme que Lucien rencontre. Honoré a décidé de se retirer du monde, mais ce n’est pas simplement la mort qui le sépare des vivants.

Mon avis

Le résumé de cette BD sent bon l’aventure destinée un jeune lectorat qui se laissera porté par moult péripéties. C’est bien le cas pour le côté jeunesse de cet album, un peu moins pour l’aventure, en tout cas la grande. Ceci étant, cela n’enlève rien à la qualité et aux vertus de cette bande dessinée. Justement, les auteurs ouvertement engagés dans leurs précédentes œuvres (Plogoff et Ralentir), continuent ici leur incursion dans la BD à message en s’adressant directement aux jeunes. Sous couvert d’une petite intrigue pseudo-fantastique, ils lancent un message clair pour l’environnement en mettant en scène une famille qui change son mode de vie en se dirigeant vers une consommation plus raisonnée, et un vieil homme qui lui a adopté ce mode de vie depuis des années de manière plus radicale, allant jusqu’à se mettre en marge de la société. Le message et la question sont posés : peut-on militer avec efficacité pour la décroissance en se coupant du monde et en appliquant à l’extrême les principes de l’empreinte minimum ? Si les auteurs n’apportent pas la réponse, ils ont le mérite d’ouvrir de bonnes pistes de réflexions pour grands et petits.

Le dessin clair et presque simpliste a un côté enfantin plutôt sympa mais souffre d’une colorisation un peu blafarde assez surprenante sur une BD jeunesse. C’est un parti pris qui risque de rebuter quelques lecteurs.

Offrant deux niveaux de lecture, cet album aux vertus environnementales loin des discours moralisateurs ou culpabilisants devrait séduire un large public. Ce public pourra même s’amuser avec le dossier final dans lequel quelques astuces pour se passer d’acheter nous sont dévoilées.

Allez, rangez vos consoles et apprenez à faire un herbier, des couleurs végétales, des bombes à eaux ou du poil à gratter (souvenirs …)

Loubrun

 

 

 

 

Un commentaire sur “Lucien et les mystérieux phénomènes – tome 1 – l’empreinte de H.Price

Ajouter un commentaire

  1. Sympathique petite histoire sans prétention dont le gros intérêt est de sensibiliser nos chères petites têtes blondes sur un sujet à la mode mais pertinent qui nous met en garde sur les méfaits de l’exploitation de la planète et ses ressources de façon industrielle… (le dialogue de la préface est très instructif).
    Bref, une BD pédagogique dont la lecture devrait être obligatoire à l’école afin de préparer des adultes responsables ! 😜

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :