MW

Scénario : Osamu Tezuka
Dessin : Osamu Tezuka
Éditeur : Delcourt / Tonkam
582 pages
Date de sortie :  janvier 2019
Genre : manga, seinen, thriller


Dans le cadre du 90e anniversaire d’Osamu Tezuka, Delcourt/ Tonkam ressort, dans une prestigieuse intégrale, MW, oeuvre emblématique du célèbre mangaka !

Présentation de l’éditeur

Depuis qu’ils ont été les témoins malheureux de l’éradication de la population d’une île près d’Okinawa, Yuki Michio et Garai entretiennent une bien étrange relation. Devenu prêtre, Garai reçoit en confession Michio, employé de banque modèle, qui lui avoue les actes criminels les plus atroces qu’il a commis. Car sous l’effet du gaz MW, auquel il a été soumis enfant, il se transforme en « serial killer »…

MW_int_pl

Mon avis

Sur les milliers de pages produites pas Tezuka, forcément il y en a qui sont moins connues que d’autres. C’est le cas de MW qui, à l’instar de Barbara, se place à part dans l’œuvre du maitre du manga. Cette intégrale regroupant les 3 volumes originaux est l’occasion de découvrir cette histoire étrange aux multiples facettes. C’est souvent le cas chez Tezuka que de mettre sur une toile de fond assez anodine plusieurs pistes de réflexion sur la société. On est servi ici où, sur fond de thriller, l’auteur soulève un tas de questions sur des thématiques sociétales qui s’entrecroisent : les armes chimiques, le pouvoir et la corruption politique, la religion et la foi, l’homosexualité, l’amitié et l’amour, la destruction et l’autodestruction. Dans un registre sombre, froid, impitoyable et glaçant, Tezuka aborde ces sujets en suivant le destin de deux êtres que tout oppose, un prêtre et un criminel, et pourtant dramatiquement attirés l’un vers l’autre.

Jusqu’où et jusqu’à quoi peut-on aller par amitié et par amour ? C’est finalement LA question qui plane sur cette œuvre et qui martyrise le prêtre Garaï tiraillé entre sa foi et ses sentiments, incapable de sauver l’humanité des exactions de son ami Michio, tant il veut en même temps sauver ce dernier de lui-même.

Superbement mise en scène, cette histoire nous prend aux tripes, nous surprend, nous révolte et nous émeut de chapitres en chapitres.

Une lecture qui à la fois divertit et fait réfléchir tout en nous mettant une grosse claque.

Graphiquement, c’est du Tezuka pur jus. Son dessin tout en souplesse est d’une lisibilité exemplaire, et l’on voit que tout est mis au service de la narration pour une efficacité maximale.

A lire absolument !

Loubrun

 

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :