Les fleurs de grand frère

Auteure : Gaëlle Geniller
Éditeur : Delcourt
Genre : jeunesse, introspection, tranche de vie.
Sortie : 06/03/2019

« Un jour de printemps, des fleurs se sont mises à pousser sur la tête de grand frère. Au début, elles l’ont effrayé, et il ne savait pas quoi en faire. Nous sommes allés voir Mamie, qui connaît tout sur les fleurs. Mais des comme ça, elle n’en connaissait pas. Grand frère a alors demandé à Papa de les lui couper. Papa lui a dit :  » Mais tu ne les as pas encore écoutées !  » Les fleurs ont alors commencé à lui parler… »

Présentation de l’éditeur :

La fantastique première bande dessinée d’une jeune autrice très prometteuse. Une histoire onirique sur la différence, traitée avec une finesse incroyable et un traitement graphique somptueux. Un coup de coeur absolu !

Mon avis :

Une fois ce livre fermé, je me suis demandée : comment chroniquer cet ouvrage ? Comment interpréter ce que je viens de lire ? Jamais l’adage de la nuit qui porte conseille ne fut si bienvenu pour moi car en rêve, j’ai pu comprendre cette poésie, ces métaphores magiques pour imager quelque-chose de presque anodin.

fleursDeGrandFrere-2

Imaginez-vous être un enfant – ce n’est techniquement pas difficile : nous en avons tous été un, un jour – et imaginez que vous avez un défaut physique. Parfois pas grand-chose, parfois même quelque-chose de mignon… comme des taches de rousseurs ou… des fleurs sur la tête.

Comment accepter cette différence ? Comment vivre avec et vivre avec le regard des autres ? On ne peut pas le cacher, on ne peut pas s’en défaire, … et c’est là que la magie de « Les fleurs de grand-frère » opère. Au lieu de prendre un pseudo défaut physique, ce sont de magnifiques fleurs qui ont poussé sur la tête de ce gamin, sous le regard de sa famille, de son entourage, mais surtout : le regard de notre narrateur, son petit frère.

Un fait étrange, mais avec sa part de beauté accentué par un dessin qui laisse rêveur/rêveuse. À mes yeux, ce « grand frère » était comme un elfe des bois, un être surréaliste empli de charme et d’innocence. Un message fort dit avec tendresse et douceur : la différence n’est pas nocive. La différence nous rend unique. La différence n’est pas contagieuse.

fleursDeGrandFrere-4

Cette ode à la différence, surtout au travers du regard des enfants, que ce soit ce petit frère qui raconte ou les gamins dans la cour d’école, est un délice à lire, à contempler, à apprécier. Une façon unique et merveilleuse de présenter l’acceptation de soi quand on n’a pas encore dix ans… je crois. Un message de tolérance et de bienveillance envers chacun.

À n’en pas douter, un livre à offrir et à lire à nos enfants… et même aux grandes personnes.

ShayHlyn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :