Ballad Opera Tome 1

Auteure : Akaza Samamiya
Éditeur : Glénat
176 pages
Genre : seinen, fantastique
Sortie : le 20 février 2019

Le trait élégant d’Akaza Samamiya (Bloody Mary) s’exprime pleinement dans cette série gothique entre paradis et enfer. Laissez-vous charmer par ses personnages tous plus attirants les uns que les autres et rejoignez l’univers tragique de Ballad Opera !

Présentation de l’éditeur :

La Mort, l’Ange et le Démon

Un ange et un démon tuent accidentellement Haruto. Pour le sauver, ils lui proposent de devenir un Shinigami, dieu de la Mort, et de chasser les âmes perdues en leur compagnie. Mais Haruto n’est pas très attaché à la vie depuis qu’il a perdu sa famille et ses souvenirs dans un incendie. Au contact de ses deux protecteurs, pourra-t-il retrouver son humanité ?

Le trait élégant d’Akaza Samamiya (Bloody Mary) s’exprime pleinement dans cette série gothique entre paradis et enfer. Laissez-vous charmer par ses personnages tous plus attirants les uns que les autres et rejoignez l’univers tragique de Ballad Opera !

Sans titre 2

Mon avis :

C’est là qu’on réalise que la présentation de l’éditeur a tout dit, … ou presque. Fans de Boys love, avec un jeune candide, un grand mentor et un beau rebelle : on y est ! C’est le moment, c’est l’instant. Parce que même si l’histoire tourne autour de la tragédie vécue par notre jeune héros, si derrière cette étrange rencontre digne de la cuvette des WC d’un avion dans Dead Like Me (série TV américaine) il y a une lourde mission de récupération d’âmes et un joli clin d’œil à l’Histoire nippone avec des fantômes célèbres, … ça sent gros le bisou-bisou entre mecs sans aller jusqu’au style Yaoi (où il y a beaucoup plus que des bisou-bisou).

Sans titre 1

Mais c’est un style, tant scénaristique que graphique, qui plait… avouons-le franchement, plutôt aux donzelles qu’aux damoiseaux, ne vous en déplaise. Alors forcément, les clans de lectrices se forment. Les protectrices du jeune Haruto, orphelin, amnésique, tout gentil, tout mignon, qui pleure de temps en temps comme un enfant ; il y a les adoratrices de l’ange étincellent par excellente, qui a la classe, les poses et qui donne envie d’être sous son aile et enfin, la malicieux, ténébreux, magnifique (et oui, c’est mon préféré) démon qui a le pouvoir de se transformer en chaton trop mignon.

Sans titre

Donc vous voyez mesdames, il y a de quoi faire battre votre petit cœur. Et autant dire que Miss Samamiya, en dépeignant des hommes aux grands yeux profonds, des corps en V qu’on en mangerait et une pincée de magie, sait y faire dans ce registre. Preuve étant qu’elle n’est pas à son coup d’essai. Reste quand même à espérer que le tout ne restera pas trop mielleux pour laisser ressortir la diablesse du démon, les foudres de l’ange et les sentences de mort de notre nouveau shinigami.

 

Affaire à suivre.

ShayHlyn

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :