Red Dragon T.5 (final)

Auteur : Masahiro Ikeno
Éditeur : Glénat
192 pages
Date de sortie : 19/09/2018
Genre : shônen, aventure, action, histoire, guerre.

Quelle aventure mes amis ! Tel un bon film historique chinois, cette saga en 5 tomes aura su faire palpiter quelques cœurs face aux combats. Avec toujours ce dessin précis, minutieux, … ces personnages dynamiques et charismatiques – chacun à leur façon – et un souci du détail pour les faits historiques.

Présentation de l’éditeur :

Après sa formidable victoire dans la bataille de Julu, Xiang Yu prend en chasse l’armée de Zhang Han pour faire tomber la citadelle du col de Hangu. Liu Bang, de son côté, prend la route de Xianyang grâce aux renforts de sa chère Lü Zhi et aux ressources du fin stratège Zhang Liang. Mais qui, de Liu Bang ou de Xiang Yu parviendra le premier à s’emparer de Xianyang et à devenir le roi du Hanzhong ?!
La course effrénée de deux jeunes hommes dans la Chine antique arrive ici à son terme !

sans titre 1

Mon avis :

Voici venue l’ultime tome, le point final à toutes ces batailles dans la Chine sous le règne de la dynastie Qin. L’épopée de nos jeunes héros – dont il est encore possible de s’emmêler les pinceaux avec leurs noms – s’achève au triple galop.

Le point fort de cette série fut sans conteste la mise en avant des stratégies dans les différents clans en guerre. Mais la tyrannie également, sans oublier la folie qui gagne les hommes de pouvoir. Zhao Gao, le premier ministre, ne cesse de montrer son véritable visage tout en affichant une démence sans équivoque. Il a la folie des grandeurs. Il en veut plus, encore et toujours. Il se croit investi d’une mission qui le dépasse et qui le rend d’autant plus machiavélique et cruel.

sans titre 2

Tandis que Liu Bang est quasi inexistant dans ce tome, laissant la part belle à ses bras droit : le téméraire Lu Wan et la belle Xi Juan. Même le ténébreux Xian Yu n’apparaît presque plus dans ces 192 dernières pages. L’important n’étant finalement pas de savoir lequel des deux prétendants au trône de la nouvelle dynastie arrivera le premier, mais bien comment les Qin sont tombés…

Quelle aventure mes amis ! Tel un bon film historique chinois, cette saga en 5 tomes aura su faire palpiter quelques cœurs face aux combats. Avec toujours ce dessin précis, minutieux, … ces personnages dynamiques et charismatiques – chacun à leur façon – et un souci du détail pour les faits historiques. Bien que l’auteur nous avouera, en début de tome 4 (parce qu’entre ma chronique du tome 3 et celle-ci, j’ai eu le temps de tout lire depuis le début) : « Les documents datant d’époques antérieures à la guerre Chu-Han ne courent décidément pas les rues. Bien que cela me laisse le champ libre pour composer à ma guise, je reste persuadé qu’hormis les personnages dont le nom apparaît dans les écrits du Shiji, également connu sous le nom de Mémoires historiques, ou du Hanshu, connu lui sous le nom de Livre des Han, d’autres militaires et hommes politiques de renom mais inconnus aujourd’hui ont sans doute marqué l’histoire. ».

sans titre 3

Pour ceux qui aiment l’histoire sans devoir s’abrutir sous trois tonnes de bouquins, encyclopédies, recueils, etc. et qui ont envie de changer un peu d’habitude en quittant le petit écran : un bon manga historique reste une belle alternative. On peut l’emmener partout (car plus petit qu’une BD classique) et le dessin vaut souvent le coup d’œil – ce qui est largement le cas ici.

ShayHlyn.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :