Alix Senator – T8 – La cité des poisons

Scénario : Valérie Mangin
Dessin : Thierry Démarez
Éditeur : Casterman
48 pages
Date de sortie : 21 novembre 2018
Genre : Aventures

…il y règne une certaine tension et je ne suis pas certain que Disney cherche à acquérir les droits, rapport au happy-end pas vraiment happy…

Présentation de l’éditeur

Poisons, sentiments et rivalité ne font pas bon ménage.

11 av. J.C., Malgré son deuil, Alix est envoyé par Auguste dans la cité de Pétra. Sur la route, Alix et Enak ont bien du mal à ne pas penser à ceux qu’ils ont laissés derrière eux… Mais voilà qu’apparaît l’intriguant Alexandre, fils du ministre Syllaios, pour les guider à travers la ville. Entre le cynique Syllaios qui complote pour entraîner Rome dans sa prise de pouvoir et la reine Hagirû bien décidée à rallier le sénateur à la cause royale Alix se doit de rester vigilant dans la cité aux milles poisons.

65900

Mon avis

Après les violents épisodes du cycle précédent, cet album de transition fait du bien. Certes, il y règne une certaine tension et je ne suis pas certain que Disney cherche à acquérir les droits, rapport au happy-end pas vraiment happy (non, rien de rien, je ne divulgacherai rien), mais, dans l’ensemble, nous avons bien affaire à un tome assez tranquille.

alixsenator8-2-555x754

Une fois de plus, les rapport père-fils sont à l’honneur. Qu’il s’agisse du deuil d’Enak (et d’Alix, Kephren était son fils adoptif), ou de la protection de Titus par Alix, c’est devenu une constante depuis la régénération de cette série. Si bien que je me demande si les auteurs ne nous préparent pas à une série SANS Alix, où le héros serait son fils unique : Titus. Mais je divague (« vague ! »)… Ou pas… Toujours est-il qu’Alix me paraît toujours plus en retrait au fil des tomes.

9782203168534_pg

Bon, malgré tout, l’histoire de ce potentat local dont Rome soutient le coup d’état à venir est plutôt bien menée et réserve quelques surprises. La rivalité amoureuse entre Titus et Alexandre, le fils de Syllaios, pourrait n’être qu’un épiphénomène, mais il n’en sera rien et les verres tomberont… (pas Saint-Etienne, hein…).

alixsenator8-4-555x389

Côté dessin, c’est toujours assez plaisant de découvrir les planches d’un nouvel Alix Senator sous le crayon de Thierry Démarez. D’autant que, cette fois-ci, il a eu la lourde tâche de nous offrir Petra ! Et, franchement, quelle réussite !

9782203159198_pg

Un commentaire sur “Alix Senator – T8 – La cité des poisons

Ajouter un commentaire

  1. C’est drôle, je n’ai jamais lu Alix (pas mon genre de lecture), mais j’ai lu la chronique car ma mission consiste à corriger les éventuelles « fôtes » (je n’en ai pas trouvées pas plus que de signature).
    J’ai pourtant reconnu le style inimitable de son auteur avec ses néologismes comme « divulgacher » ou son humour avec je divague (« vague ! ») ou les verres et St Etienne que les non footeux peuvent ne pas apprécier ! 🙄
    Bref, je ne lirai pas plus ce tome d’Alix, mais tu m’as bien fait rire ! 🤣

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :