Jour J Tome 35

Les fantômes d’Hispaniola

Scénaristes : Fred Duval & Jean-Pierre Pécau
Dessinateur : Dim D
Editeur : Delcourt Série B
64 pages – Historique
Sortie : le 31 octobre 2018

Ce nouvel opus est adroitement mené par le duo de scénaristes composé par Fred Duval & Jean-Pierre Pécau […] La partie graphique est parfaitement alignée avec cette trame, avec un soucis du détail exemplaire. Dim D qui s’occupe également de la palette des couleurs, jongle avec aisance avec un diaporama de coloris plutôt réussi.


Avis de l’éditeur :

Dans la nuit du 14 août 1791 à Saint-Domingue, Dutty Boukman organisa une cérémonie vaudoue pour un grand nombre d’esclaves. La prêtresse mambo, Cécile Fatiman, plongea un couteau dans un cochon noir créole, et les assistants burent son sang afin de devenir invulnérables. Boukman ordonna alors le soulèvement général. La suite, on la connaît : Toussaint Louverture prend la tête de la révolte et chasse les colons français, le Directoire et Bonaparte envoient une expédition militaire qui reprend l’île et fait prisonnier Toussaint.

Mon avis :

En 1791, Cécile Fatiman, prêtresse mambo d’Enzuli, prononce les mots magiques d’un rituel vaudou. Les esprits Loas du vaudou guident ceux-ci durant 11 ans dans une lutte acharnée contre les hommes blancs jusqu’à ce que le général Toussaint Breda fût emprisonné pour y être juger en France. Walker, un irlandais pure souche, défend la cause des Loas, guidé par l’esprit Mawu. Il parvient aisément à secourir le général d’une mort assurée. A leur retour triomphant, une fête et cérémonie ont lieu sur l’île d’Hispaniola, appelée dorénavant Repiblik Dayiti, de son nom d’esclave, Haïti.

PlancheA_349250

Se confiant au général, Walker relate ses déboires avec les troupes anglaises, son incarcération au cachot, défendant ses valeurs d’irlandais. 30 coups de fouet, subissant un sort comparable aux esclaves d’Haïti. Le lien entre Walker et Toussaint grandit.

Le Président des Etats-Unis Jefferson, quant à lui, soutient les forces du général Leclerc, tentant de maintenir en esclavage les Loas. Ce Président, adepte des lumières et philosophe de renommée, a rédigé une partie de la Déclaration d’indépendance des Etats-Unis.

Ce nouvel opus est adroitement mené par le duo de scénaristes composé par Fred Duval & Jean-Pierre Pécau. Au-delà des tribulations de l’esclavage, ils mettent en valeur des alliances entre des individus d’horizons éloignés et de cultures distinctes.

La partie graphique est parfaitement alignée avec cette trame, avec un soucis du détail exemplaire. Dim D qui s’occupe également de la palette des couleurs, jongle avec aisance avec un diaporama de coloris plutôt réussi.

Prochain tome : « Tout l’or de Constantinople », prévu pour février 2019.

Coq de Combat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :