Les chroniques de la lune noire T19

 Une journée ordinaire

Scénariste : François Froideval
Dessinateur : Fabrice Angleraud
Editeur : Dargaud
Genre : Fantastique
44 pages + carnet de croquis
Sortie : le 26 octobre 2018

Une qualité graphique toujours au rendez-vous mais un scénario plus faible qui tient sur un fil invisible. François Froideval nous a proposé meilleur mets dans le passé. Un 20ème tome annoncé tout comme un 3ème arc prévu. On tire quelque peu sur la corde, ce qui pourrait décourager plus d’un lecteur.

Avis de l’éditeur :
Protéger ses frontières et sceller de nouvelles alliances, s’occuper des jalousies des favorites, calmer les ardeurs d’extrémistes d’un culte qu’on a soi-même initié, dompter des démons familiers, lever de nouvelles armées toujours plus puissantes, lancer les plans d’une forteresse de légende, et en plus devoir former et éduquer un enfant-dieu aussi innocent qu’effroyablement tout-puissant… Une semaine ordinaire dans la vie de l’empereur absolu Wismerhill !

Mon avis :
L’empereur Wismerhill accueille avec stupéfaction la venue de l’unique ! Un petit être tout de bleu reluisant aux pouvoirs incommensurables. Wismerhill, qui de coutume est contre les religions et les adeptes, souhaite contrôler à sa guise le petit homme. Il lui enseigne les techniques de création et de destruction, tandis que l’unique ne s’intéresse qu’à manger les âmes des défunts. Petit à petit, Wismerhill lie un lien étroit avec l’unique, d’égal à égal.

Disparaissant avec l’unique dans une autre dimension, Haaghen, le maître des peuples nordiques siège temporairement sur le trône. Chaque démon et démone titré sachant la venue de l’unique souhaite le rencontrer. Mais Wismerhill tire les ficelles comme il l’entend. Pour ce faire, il s’entretient avec un être suprême Merathon, afin de contenir les pouvoirs de l’unique.

PlancheA_344640

Tous les 666 jours, l’Empereur sort son épée sacrée et affronte Sorrow, la fille des enfers. Une fois encore, il sort victorieux de ce duel, faisant d’elle sienne durant de nouveau 666 jours.

Entre temps, les elfes des ténèbres pénètrent les portes, véhiculées de leurs araignées géantes. Tandis que les prêtres se disputent les bonnes grâces de l’unique, Whismerill exaspéré par leur attitude les réduit en boules d’âmes, servant de déjeuner à l’unique…

Totalement psychédélique, les chroniques de la lune noire s’apparentent à un trip sous lsd. Faut-il consommer lors de cette lecture ? Des substance seules suffisent ou est-ce une obligation de se fabriquer une potion à base de multiples psychotropes ? Quoi qu’il en soit, cette saga réputée pour sa créativité sans bornes, continue à nous surprendre, nous rinçant l’œil par divers stratagèmes.

La force du scénario nous offre sur un plateau d’argent des créatures aussi atypiques qu’affreuses. Les protagonistes principaux ont fière allure. Les amateurs de femmes démones en scène lesbiennes ou encore la glaciale Helle vêtue de bottes en cuir rappellent immanquablement une autre série du même versant, à savoir 666. Par contre, les dialogues manquent de tonus par rapport aux précédents volumes. Quant à l’action, elle est pour ainsi dire inexistante.

Le trait explosif conquiert littéralement par un découpage étonnant, orchestré de main de maître par Fabrice Angleraud. Les planches ne se ressemblent pas, créant du coup un style propre à l’auteur.

Nous retiendrons une séquence où une araignée gigantesque offerte en guise de cadeau par les elfes aux enfants, princes et princesses de la communauté de l’empereur. Ces derniers se précipitent à jouer dessus en la prenant pour un toboggan.

Une qualité graphique toujours au rendez-vous mais un scénario plus faible qui tient sur un fil invisible. François Froideval nous a proposé meilleur mets dans le passé. Un 20ème tome annoncé tout comme un 3ème arc prévu. On tire quelque peu sur la corde, ce qui pourrait décourager plus d’un lecteur.

Coq de Combat

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :