Ma vie d’artiste

Auteure : Mademoiselle Caroline
Éditeur : Delcourt
Date de sortie : 26 septembre 2018
Genre : Humour, biographie

Tout ça, c’est à cause de Marie-Thérèse… Je ne l’ai jamais rencontrée. Je crois même n’avoir jamais vu son visage. […] Marie-Thérèse, en plus de planquer des armes, faire de la Résistance, être infirmière de guerre célibataire sans enfant, et offrir sa maison à une lointaine cousine, était… ARTISTE

Présentation de l’éditeur :

Comment embrasser une carrière artistique ? Comment parvenir à se faire une place ? Ces questions, mademoiselle Caroline se les est posées en son temps. Son cas est exemplaire… et elle nous le raconte si bien !

Tout a commencé par la découverte du carton à dessin de Marie-Thérèse, la tante de la petite Caroline. Le dessin devient alors son passe-temps favori. Plus tard, elle ne doit pas ménager ses efforts pour persuader sa famille de la laisser s’engager dans des études artistiques. Et une fois le diplôme de l’école Penninghen obtenu, le plus dur est de se faire une place dans le milieu professionnel…

Mon avis :

S’il y a un style que j’aime assez bien alors qu’il n’est pas (toujours) super détaillé, étoffé, minutieux au point près (vous savez comme j’aime, par exemple, les mangas comme « Innocent » ou encore dernièrement « King of Ants » où tout est dans la beauté esthétique, les couleurs, … bref, vous voyez) : c’est le style « artiste de blog ». C’est à la mode, certes. Mais aussi, et surtout : on peut clairement s’identifier à l’auteur.

Mes coups de cœur étant Margaux Motin pour la gent féminine et Yehuda Devir digne représentant des mââââles. Mais j’avoue que j’ai bien aimé découvrir « ma vie d’artiste » de Mademoiselle Caroline. Déjà parce que son style est plaisant et qu’elle nous détaille superbement bien son parcours du combattant pour devenir illustratrice. Or, si elle est publiée chez Delcourt, c’est qu’elle a su gérer sa barque comme une championne. Victorieuse, mais sans prétention : j’adore !

sans_titre_1_jpg__1264973
C’est pas dans « ma vie d’artiste » mais j’adore les lamas

C’est donc en suivant les traces de Caroline depuis sa tendre enfance jusqu’à ce jour que nous parcourons ce véritable « mode d’emploi » pour réaliser ses rêves. Ce ne fut pas facile, il y a eu des jours galères, de vache maigre, de doute, de désespoir, mais au final : Mademoiselle Caroline nous prouve, par A + B que c’est possible quand on s’en donne la peine.

Résultat des courses : on finit par suivre sa page facebook parce que ça fait du bien de voir que tout le monde trime dans la vie, qu’on n’est pas seul (c’est surtout ça le message) et que la vie en couleur et en dessin frais et attachant : ça égaye nos vies.

Sans titre-1

Donc amis artistes, amis rêveurs : laissez-vous tenter par cet ouvrage qui vous donnera de la motivation sans aucun doute. À garder quelque-part dans sa bibliothèque, à porter de main, quand on a besoin de se rebooster un brin.

ShayHlyn.

 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :