Belzebubs

Auteur : JP Ahonen
Éditeur :  Glénat
128 pages
Date de sortie : 03/10/2018
Genre : humour, heavy-metal

Adoubé par la communauté metal internationale, Belzebubs est déjà un véritable phénomène sur les réseaux sociaux puisque sa page facebook a atteint les 175 000 fans en quelques mois, chaque strip publié récoltant des dizaines de milliers de likes et de partages.

Présentation de l’éditeur :

Back in blagues

Vous aimez le noir, les têtes de mort et les pentacles ? Chez vous, le metal n’est pas une musique, mais une religion, et l’intégrale de Lovecraft votre bible ? Alors bienvenue dans l’univers satanique déjanté de Belzebubs ! Entre The Osbournes et La Famille Addams, JP Ahonen, auteur finlandais épris de rock et metal, nous dresse à travers cette série de strips les chroniques drôles et décalées d’une famille de métalleux qui vivent leur passion au quotidien quelles qu’en soient les circonstances, entre riffs de guitare, rites païens et invocations démoniaques.

Adoubé par la communauté metal internationale, Belzebubs est déjà un véritable phénomène sur les réseaux sociaux puisque sa page facebook a atteint les 175 000 fans en quelques mois, chaque strip publié récoltant des dizaines de milliers de likes et de partages.

Aujourd’hui, ce projet drôle et singulier paraît pour la première fois dans un album relié de plus de 100 pages, avec quantité d’inédits ! Prêts pour un voyage au cœur de la bête ?

Sans titre 2

Mon avis :

D’entrée de jeu, je me suis demandée où j’étais tombée – et accessoirement, les personnages aussi, étant donné que les membres du groupe de métal se perdent dans la forêt dans la première page. Mais au bout de quelques strips bien sentis, avec un humour franchement pas mal, exactement comme dit par l’éditeur « entre la famille Adams et The Osbournes », je n’ai plus su arrêter de lire – et de rire – à ces anecdotes qui défilaient sous mes yeux.

Un dessin évidemment en noir et blanc compte tenu du contexte, des body painting façon Kiss et des interviews tantôt journalistiques, tantôt psychologiques : cette vie de famille aux antipodes de « 7 à la maisons » est un régal à lire. Pas étonnant qu’on retrouve plus de 175 000 fans (+1, moi) sur la page Facebook de ces histoires initialement prévues pour le net.

Sans titre 3

C’est d’ailleurs suite au succès éblouissant (quelle ironie pour une série dark) que l’idée d’en faire une bande-dessinée sur papier est née. La voici, la voilà. Même sans être sataniste, il y a matière à s’identifier à l’un des personnages. La mère super cool, mais venez pas draguer son homme ; le père, homme tranquille qui idolâtre sa femme, leurs deux enfants qui valent bien ceux de la famille Adams puis les autres membres du groupe… Moi, franchement : je demande qu’on oublie les Simpsons pour du Belzebubs !

Sans titre 4

Plus qu’à se demander comment on dit l’inverse de « Vade Retro Satanas »

 

ShayHlyn.

2 commentaires sur “Belzebubs

Ajouter un commentaire

  1. C’est Lionel (Revedefer) qui aurait apprécié cette chronique en tant que fan absolu de Metal ! (vous avez de ses nouvelles ?… si tu nous lis…😘)
    Quant à moi, je ne suis pas cette cible… je préfère les solos mélodieux aux bruits assourdissants ! 😜

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :