Bayou bastardise – tome 2 – blues panthers

Scénario : Armand Brard
Dessin : Neyef
Éditeur : Ankama
92 pages
Date de sortie :  19 octobre 2018
Genre : polar


« J’aime la culture d’ici. C’est pas seulement la musique et la bouffe… c’est un truc dans l’air… c’est magique »

 

Présentation de l’éditeur

“La seule couleur c’est celle de l’âme. Mon âme est bleue. Bleue comme la nuit. Bleue ecchymose. Si tu nous tires dessus, nous te tirons dessus. Prenons soin de nous. Chantons. Combattons. Dansons souvent. Écoutons-nous, élevons-nous, aimons-nous bordel ! (…)

Nous sommes les Blues Panthers. Ne soyons plus jamais dociles.”

bayou bastardise T2_pl

Mon avis

Voilà déjà trois ans que nous avons laissé la bande de déjantés de Peaux-Brume dans ce petit coin crasseux du bayou de Louisiane. Le premier tome un peu brouillon et fourre-tout laissait malgré tout entrapercevoir un bon potentiel grâce à des dialogues percutants, des personnages hauts en couleur et un univers glauque à souhait donnant la part belle à une intrigue pleine de fougue, de folie et de fureur. Un bon p’tit polar crasseux sur un terrain de jeu qui se prête bien au genre. La Louisiane. Croisée des chemins des laissés pour compte. Les Acadiens chassés du Canada par les Anglais au 18è, les descendants d’esclaves, les descendants des paysans pauvres partis de l’ouest de la France venus chercher une vie meilleure tout comme les créoles Haïtiens et autres des Caraïbes, les descendants des indiens qui peuplaient ces terres hostiles avant tout le monde, puis les héritiers de l’ère ségrégationniste et leurs relents KlanesKKes nauséabonds … autant de milieux et de cultures différents qui ont fait la richesse de la Louisiane mais aussi et surtout le lit de la misère la plus crasse.

Dans ce deuxième opus, un vent de révolte souffle contre la misère obligatoire, contre les profiteurs en tous genre et contre le racisme ambiant. Exit les faux pasteurs, les notables pourris jusqu’à la moelle, les trafiquants de drogue à la p’tite semaine et la morale à trois sous des Chevaliers de Louisiane. Les anciens soumis font tourner la roue à leur avantage, non sans quelques violences nécessaires, et vont panser leurs plaies comme ils peuvent. Ce sont les Blues Panthers, et ils ont décidé de ne plus être dociles. Pour le meilleur et pour le pire…

bayou bastardise T2_e01

L’attente valait le coup. Le scénario bien mieux construit que dans le tome 1 offre un récit beaucoup plus fluide sans pour autant simplifier la trame de départ qui est assez touffue. Les différentes intrigues qui entourent l’intrigue principale s’enchainent bien et se comprennent facilement, ce qui n’était pas le cas dans le premier volume.

Côté graphique, Neyef a lui aussi progressé en livrant des planches plus aérées et plus lisibles, sans renier son style. Moins caricatural sur certains personnages, le trait reste toujours aussi nerveux et expressif. Les couleurs semblent mieux maitrisées également. Elles dévorent moins le dessin et contribuent à la bonne lisibilité des planches.

Une bonne surprise donc, qui prouve qu’il faut parfois laisser le temps au temps. En espérant quand même voir la suite avant trois ans.

Loubrun

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :