Le petit théâtre de Spirou

par jean doisy, andré Moons et Al
Editeur : Dupuis
48 pages -grand format – cartonné
parution : 21 septembre 2018
Genre : vintage, histoire littéraire

Le petit théâtre de Spirou est incontestablement le chaînon manquant entre Rob-Vel et Jijé. Un hommage superbe, plein de nostalgie et de malice, qui touche au coeur. Une passerelle indispensable entre le Spirou d’hier et celui d’aujourd’hui.

3

Par un froid mois de décembre 1942, un théâtre de marionnettes fondé par André Moons et Jean Doisy, alors rédacteur en chef du Journal Spirou, sillonne la Belgique occupée pour compenser l’interruption de la publication du journal et servir de couverture à un réseau de résistants. Les spectacles pour marionnettes à fils, espiègles et touchantes, mettaient en scène Spirou et son fidèle ami Spip dans des historiettes écrites par Jean Doisy et jouées par André Moons, entre les mains duquel les marionnettes prenaient vie de façon magique. Puis la guerre s’acheva et les saynètes s’endormirent 70 ans durant dans un grenier. Jusqu’à ce que… Des décennies plus tard, les auteurs de « La véritable histoire de Spirou » découvrent ces écrits uniques et, avec la complicité de Al, décident de les ramener à la lumière. Un pari osé, réussi avec grâce, qui nous ouvre les portes d’un voyage unique et émouvant dans le Spirou de ces années-là. Spirou, Spip, Fantasio pour sa première apparition visuelle (un an avant que Jijé ne lui confère sa célèbre silhouette), mais aussi d’autres grands oubliés du journal : les AdS, Georges Cel, le Fureteur ou les Tif et Tondu de Fernand Dineur.

2

Mon avis :

Depuis quelques années, le Spirou d’avant, de pendant et d’après guerre (39-45) a donné lieu à des rééditions et s’est avéré une source particulièrement intéressante pour animer ce personnage (oh,combien!) emblématique dans les affres de la tourmente de ces année dites … noires. Emile Bravo, Yann et schwartz nous ont livré des pépites d’intelligence graphique et historique, l’éditeur Dupuis a publié de merveilleux recueils et de beaux livres qui reviennent sur la genèse de cette aventure hors-normes.

4
Le petit théâtre de Spirou vient ajouter sa petite note nostalgique à cette symphonie. Il faut peut-être un petit effort d’imagination pour s’imaginer au spectacle, un soir d’hiver 1942, mais pour ceux que l’histoire de la BD franco-belge fait encore vibrer et pour les nouvelles générations de lecteurs qui ont le courage et l’audace de se pencher sur ce passé autant douloureux que prestigieux, il y a cette petite musique au charme rétro qui est ici proposée. Personnellement je suis de ceux qui ont confiance en la noblesse du 9ème art et qui apprécie les références au passé tout en acceptant les innovations. Dans ce cas précis, la démarche de l’éditeur me paraît tout à fait pertinente. Pour comprendre la BD d’aujourd’hui, connaître son passé et le contexte qui l’a vu naître et se développer relève certainement du bagage culturel, mais surtout de ce bel état d’esprit de découverte, bien sûr, et de curiosité qui permet les émotions esthétiques.

ico_Albumnot_10_10_b

Skippy

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :