Marion T.1/2

Auteur : Yû Hikasa
Éditeur : Komikku
Date de sortie : 27 septembre 2018 
Genre : Seinen, histoire, musique

Mon coup de cœur manga, sans aucun doute !

Présentation de l’éditeur :

Paris, 1940. Marion est une môme des rues. Montée à la capitale pour de mauvaises raisons, elle est la meneuse d’une bande de garnements qui détrousse les gens. Mais un jour, son destin va basculer. Aaron Rosenbergest compositeur et il est le directeur musical du Doelion, un des plus prestigieux music-halls de Paris. Il monte un spectacle sur Jeanne d’Arc, mais à un mois de la première il n’a toujours pas de chanteuse principale. Alors qu’il se promène dans la rue, il entend Marion chanter et il est totalement époustouflé par sa voix. Il lui propose le rôle sur un coup de tête, mais la jeune fille est très méfiante. Alors que l’armée allemande est aux portes de Paris, une aventure incroyable va débuter pour Marion !

5a63d038911ada5d81ede2cdc2d62346-1537683602

Mon avis :

Nous sommes à l’aube de la seconde guerre mondiale, à Paris. Pour la France, elle est encore loin, en Scandinavie. Aucun citoyen ne se doute que bientôt, les nazis seront à leurs portes ; bientôt, les sirènes d’alarmes ne sonneront plus uniquement pour des exercices… la vie est encore relativement insouciante. De même pour la jeune Marion qui, avec d’autres gamins de la ville, vivent de menus larcins tels que vols à l’étalage des marchés.

Pourtant, la vie de cette jolie brunette à la voix d’ange n’a pas été un long fleuve tranquille. Orpheline, elle est montée à Paris pour devenir chanteuse. Hélas, un escroc se faisant passer pour un promoteur artistique l’emmena dans un bordel où la clientèle était plutôt portée sur les moins de 18 ans. De quoi dégoûter Marion de tous les hommes, leur interdisant de la toucher.

Pourtant, c’est bien un homme qui, au détour d’une rue, va découvrir son talent et faire tout le nécessaire pour qu’elle intègre, enfin, un grand cabaret – aussi réputé que le moulin rouge, c’est pour dire. Elle deviendra Jeanne d’Arc dans un spectacle de propagande, icône d’une guerre à venir et couverture pour un marché de stupéfiants… sans le savoir bien sûr !

ob_c56df0_news-xlarge-marion001

Une petite pépite manga qu’il fait peine à lire qu’il n’y aura que deux tomes… Avec un début comme celui-là, on aurait pu espérer plus, avec deux personnages principaux qui me font étrangement penser aux héros de « Nadia et le secret de l’eau bleue » : une belle brune débrouillarde et un binoclard calé dans son domaine.

Il y a tant de possibilités dans ce tome, alors pourquoi seulement 2 volumes ?! J’en pleurerais tellement j’ai envie de grandes aventures : des bandits comme Al Caponne, de la contrebande, des hommes en costume, cravate et cigare cubain au coin des lèvres, des femmes voluptueuses, aux corps moulés dans des robes de l’époque, …

De la propagande évidemment. Du spectacle. La guerre, la résistance, … bon sang que j’aurais aimé que Yû Hikasa voie plus grand, plus loin ! Car c’est là mon seul regret pour cette série. Parce que l’histoire est prometteuse, les personnages découverts au compte goutte au fil des pages, sont attachant, le mystère plane autour de tant d’aspects de ce manga et le dessin… le dessin, mes amis ! Un simple coup d’œil à la couverture et vous pouvez tout comprendre. Il est superbe !

Paris est dépeint magnifiquement. Les personnages ont des expressions superbes sans parler de leurs yeux qui sont immanquablement le reflet de l’âme de chacun.

 

Autant dire que j’adore, j’adhère… j’en demande encore !

ShayHlyn.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :