La guerre des Lulus – tome 6 – La perspective Luigi 1/2

Scénario : Régis Hautière
Dessin : Damien Cuvillier
Éditeur : Casterman
54 pages
Date de sortie :  juin 2018
Genre : aventure,histoire,


Les Lulus rejoignent une bande de gosses des rues de Berlin.

la guerre des lulus T6_pl

Présentation de l’éditeur

Printemps 1916. Alors qu’ils cherchent à fuir la zone occupée par l’armée allemande, quatre orphelins français et une jeune réfugiée belge montent dans le mauvais train et arrivent à Berlin, capitale du Reich. Pour survivre dans une ville étrangère meurtrie par la famine, ils partagent le quotidien d’une bande de gosses des rues, tout en cachant leur véritable nationalité.
Au cœur du territoire ennemi, ils manquent à chaque instant d’être capturés par la police ou pris dans des affrontements avec d’autres bandes !

la guerre deslulus T6_e01

Mon avis

La guerre des Lulus s’est bel et bien terminée dans le cinquième tome de cette série très réussie. Tellement réussie que lecteurs et auteurs se sont pris d’une grande affection pour Luigi, Ludwig, Lucien, Luca, et Luce. Quelle bonne idée donc que de prolonger leurs aventures dans ce spin off prévu en deux tomes.

Racontées pas Luigi en 1936, on suit leurs (més)aventures dans Berlin où il se retrouvent après avoir pris un train qui devait les emmener en Suisse. En plein territoire ennemi, ils doivent se débrouiller pour survivre. Les rudiments d’allemand appris avec le soldat Hans rencontré dans le tome 2 les aideront à prendre contact avec une bande de gamins des rues, eux aussi livrés à eux-mêmes. Leur survie à tous passe au dessus du conflit et cette joyeuse bande mènera la vie dure aux policiers locaux.

Comme dans le reste de la série, Régis Hautière mêle sans difficulté l’humour et le drame ce qui rend ce récit accessible à tous. Il garde également la bonne recette du rythme et de l’aventure. Les Lulus ne s’arrêtent pas une seconde et sont sur le qui-vive à chaque page, jusqu’à la fin où ils se retrouvent dans une situation des plus délicate qui nous sera racontée dans le tome 2.

Hardoc a laissé le soin d’animer tout ce petit monde à Damien Cuvillier. Le style est un chouillat différent mais il reste cohérent par rapport à l’ensemble de la série et dans la continuité de ce qu’a proposé Hardoc depuis le tome 1. Il faut dire que Cuvillier n’est pas totalement étranger aux Lulus puisqu’il a travaillé sur les story boards des tomes 3 et 4.

Qu’on se rassure, Hardoc n’a pas abandonné les Lulus ! Il planche actuellement sur la suite de leurs aventures d’après guerre.

Une série incontournable qui ne s’essouffle pas et qu’on a plaisir à voir durer. A mettre entre toutes les mains.

Loubrun

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :