Inversion

Scénario : Sylvie Gaillard et Franck Woodbridge
Dessin : Kolonel Chabert
Éditeur : Grand Angle
80 pages
Date de sortie : 30 mai 2018
Genre : Psychologique

Le héros rêve et finit par confondre ses rêves avec la réalité, ce qui l’amène à se trouver dans des situations où la réalité ne suit pas…

Présentation de l’éditeur

Jusqu’où vont le mener ses absences répétées ?

Paul est un musicien et un compositeur. Sa femme l’a quitté depuis déjà plusieurs semaines.

En perte totale de repères, il choisit de noyer son désarroi dans les antidépresseurs et les somnifères. Paul va s’accrocher de plus en plus à ses pilules qui lui procurent le plus grand des soulagements : la possibilité de dormir pour oublier son mal.

003

Ses longues heures de sommeil remplies de rêves vont se perdre et se confondre jusqu’à absorber la réalité de son quotidien. Paul va alors se mettre à mélanger ce qu’il vit et ce qu’il croit vivre. 

Mon avis

Je n’ai pas encore lu Ces jours qui disparaissent mais tant pis, j’anticipe, ou je me rattrape, avec Inversion. A vrai dire, je crois que ça ne sera pas suffisant… Je devrai quand même lire le chef d’œuvre (parait-il) susmentionné.

En effet, cette chronique d’un zicos tombant peu à peu dans la dépression ne me convainc pas plus que ça. Déjà, à la base, je ne suis pas trop sensible à ce genre d’histoires où le protagoniste s’abandonne peu à peu à son triste sort sous prétexte de difficultés certes réelles mais pas insurmontables non plus… Question de tempérament j’imagine… Mais là, en plus, je ne trouve pas que le scénario apporte particulièrement quelque chose de nouveau ou de vraiment captivant.

006

Le héros rêve et finit par confondre ses rêves avec la réalité, ce qui l’amène à se trouver dans des situations où la réalité ne suit pas… Alors oui, on se demande comment cela va se finir, mais non ce n’est pas non plus très palpitant. D’autant que l’intervention de l’amie de son ex qui va s’occuper de lui pendant ses périodes de sommeil (et de rêves) me semble un peu too much. Le gars l’a accueillie comme une merde la première fois qu’il la vue et elle, sans l’avoir jamais revu éveillé, va prendre sa réalité en main comme une bonne fée. Mouais… Pas plus que ça… Enfin, ce n’est que mon humble avis… Aussi bien vous allez kiffer…

010

Et puis côté dessin, c’est bien. Je ne suis pas fan du trait et de la couleur mais ce n’est qu’une question de style, parce que sinon, c’est très bien réalisé.

En bref, vous l’aurez compris, je n’ai pas trop accroché…

Odradek

Un commentaire sur “Inversion

Ajouter un commentaire

  1. On est deux alors à ne pas avoir accroché. Je me suis demandé la finalité de cette BD ….Sinon, ces jours qui disparaissent , c’est 3 niveaux au dessus.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :