Mandela et le Général

Scénario : John Carlin
Dessin : Oriol Malet
Éditeur : Seuil Delcourt
Date de sortie : 30 mai 2018
112 pages
Genre : Documentaire

…Carlin et Malet essayent de creuser un peu ce noir terreau de la haine. Ils y trouvent à la fois l’ignorance, la peur, mais également la religion

Présentation de l’éditeur

Quand le rêve de démocratie de l’Afrique du Sud faillit s’achever dans le sang. John Carlin témoigne de ces semaines décisives au cours desquelles Mandela réussit à séduire le général et ses milices d’extrême-droite.

Constand Viljoen, général des armées sud-africaines pendant l’apartheid, prend la tête des milices d’extrême-droite à la veille des premières élections démocratiques du pays. Cinquante mille hommes constituent cette nouvelle armée boer en 1993. Ce sera l’un des plus grands défis que devra relever Nelson Mandela, qui, à force de patience et de charisme, réussira à éviter la guerre civile.

mandela3

Mon avis

Ce n’est pas évident de traiter d’un sujet comme celui de l’Apartheid (ou plutôt la FIN de l’Apartheid) car les pièges sont nombreux. Mais il me semble que John Carling et Oriol Malet les évitent avec brio dans cette BD documentaire parue chez Seuil Delcourt.

D’abord, ils évitent de tomber dans le style hagiographique pur et simple qui semble être pourtant la norme quand on parle de Nelson Mandela. Bien entendu, Madiba est dépeint en homme sage, charismatique et doté d’une vision et d’un sens politique très affuté, mais les auteurs se gardent bien d’en faire des caisses, ce qui donne encore plus de crédit à ce qu’ils racontent.

mandela2

Ensuite, ils refusent la voie du manichéisme alors qu’ils abordent le très sensible sujet des mouvements d’extrême droite armés (et néonazis) en Afrique du Sud. Au lieu de se contenter d’une simple observation du racisme des blancs sud-africains au début des années 90, Carlin et Malet essayent de creuser un peu ce noir terreau de la haine. Ils y trouvent à la fois l’ignorance, la peur, mais également la religion. D’ailleurs, l’angle par lequel s’opère la narration y est clairement pour quelque chose. Pour sa narration, Carlin se base principalement sur une rencontre a posteriori avec le général Viljoen. On part donc ainsi du point de vue des blancs. C’est d’ailleurs là un autre écueil évité. Plutôt que de raconter l’histoire vue par les « vainqueurs », on part de ce qu’ont ressenti les « vaincus », même si cette BD insiste sur le fait que tout le monde y a gagné en Afrique du Sud. Car si des colons blancs ont perdu du pouvoir et leur position « naturellement » dominante au sein de la société sud-africaine, le pays y a gagné en stabilité et en reconnaissance internationale. C’est aujourd’hui la première puissance économique du continent. Même si, bien sûr, la violence persiste et tout n’est pas rose, la fin (pacifique) de l’Apartheid est évidemment la meilleure chose qui soit arrivée à l’Afrique du Sud depuis sa création.

mandela5

On a donc un récit très bien articulé autour des évènements marquants de la période et des rencontres entre Mandela et le Général. Mais qu’en est-il du dessin ? Eh bien, franchement, je le trouve très bon. La plupart des planches n’utilisent que 3 ou 4 couleurs : blanc, noir, gris et orange. Mais c’est surtout le coup de crayon que j’apprécie particulièrement. Les visages de protagonistes sont excellents. Que ce soit au niveau de la ressemblance avec les personnages connus : Mandela, Viljoen ou Frédérik De Klerk, ou bien des expressions, je trouve qu’Oriol Malet possède un immense talent pour les dessiner. Il est très bon également sur les autres aspects d’un dessin de BD, mais vraiment, pour les visages, il assure grave…

mandela4

Alors, après tous ces compliments, je ne peux que vous recommander cette BD très instructive sur un épisode important de l’histoire contemporaine mondiale.

Odradek

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :