En roue libre

Scénario : Gilles Rochier
Dessin : 
Nicolas Moog
Éditeur : Casterman

88 pages
Date de sortie : 02/05/2018.
Genre : amitié, handicap, vie quotidienne.

Des Tonio, je crois bien qu’il en existe dans chaque ville du monde. Ces hommes désabusés par la vie, perdus, abandonnés… quoique. Tonio peut compter sur son ami d’enfance, toujours prêt à lui tenir compagnie, à le ramener chez lui quand il est trop saoul pour rouler droit, à l’emmener voir la mer, … Mais Tonio est inquiet, parce que bientôt : c’est son autre jambe qu’on va lui couper.

Présentation de l’éditeur :

Oh t’inquiète pas. Ils frappent pas les infirmes… Au pire, ils me piquent mon fauteuil pour promener leurs mômes. Ha ha !

Tonio, on va lui couper sa dernière jambe. Lui et moi, ça fait un bail qu’on traîne ensemble. On est restés au quartier, on s’est débrouillés comme on a pu. On a bien vieilli ? Je sais pas.

9782203158276_2

Mon avis :

Tonio est en chaise roulante, il n’a plus qu’une jambe. Chaque jour, il déambule dans la cité, passe par chez Ali pour prendre son réconfort – de l’alcool – et fini près de l’aire de sport du quartier pour insulter les sportifs en cuvant sa bière en canette.

Des Tonio, je crois bien qu’il en existe dans chaque ville du monde. Ces hommes désabusés par la vie, perdus, abandonnés… quoique. Tonio peut compter sur son ami d’enfance, toujours prêt à lui tenir compagnie, à le ramener chez lui quand il est trop saoul pour rouler droit, à l’emmener voir la mer, … Mais Tonio est inquiet, parce que bientôt : c’est son autre jambe qu’on va lui couper. Alors il se replie sur lui-même, boit plus que de raison et en veut à la Terre entière. Il engueule son ami qui veut pourtant l’aider. Mais Tonio ne veut rien savoir, rien entendre.

Tonio veut juste oublier. Oublier qu’enfant, il jouait avec la mort. Casse-cou comme pas deux, il traversait la rue en courant, sans regarder, il allait cueillir des fruits dans un jardin gardé par plusieurs chiens aux dents acérées, marchait sur une fine poutre à des centaines de mètres de hauteur, … tout ça pour se sentir vivant peut-être ?

9782203158276_3

J’ai été scotchée par ce bouquin qui parle, sans fioriture, de la vie d’un homme qui pourrait être n’importe qui. Vous. Moi. Votre frère. Un ami.

Pas besoin de grandes fresques graphiques. Pas besoin de grandes tirades. Juste la vie, telle qu’elle se présente ; les mots, comme ils se disent de nos jours. La réalité, tout simplement. Résultat : le lecteur se retrouve avec une autre vision du type bourré qui titube dans la rue, peu importe l’heure. Ce n’est pas forcément un sans abri, pas forcément un pauv’ gars. C’est juste un Tonio. Un mec qui a suivi un certain chemin de vie et qui en est arrivé là, cloué dans sa chaise roulante à vouloir encore pouvoir se tenir debout.

Alors moi je dis bravo. Merci Nicolas Moog, Gilles Rochier et Jiip Garn pour cette tranche de vie pas si extraordinaire que ça. En regardant un peu autour de nous, sûr qu’on pourrait en croiser des Tonio et grâce à cette BD, se demander pourquoi, comment ses « pas » l’ont mené où il en est aujourd’hui.

À lire et à partager, sans modération.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :