Résilience – tome 2 – les terres mortes

Scénario et dessin  : Augustin Lebon
Editeur : Casterman
64 pages – cartonné
Parution : 21 mars 2018
genre : Anticipation


 Résilience est au monde des O.G.M. ce que Madmax est à celui du pétrole.

3-thumb-149

Présentation :

Juin 2069, l’Europe est devenue un vaste désert agricole. DIOSYNTA, la puissante multinationale, exploite 90 % des terres agricoles et son armée, les F.S.I. (forces de sécurité intérieure), fait implacablement respecter ses droits de propriété. Pour lutter contre la famine et cette hégémonie totalitaire, un vaste réseau clandestin baptisé la RÉSILIENCE diffuse des semences et des idées libres…

2-thumb-178

Adam, Agnès et Ellen ont finalement atteint la mythique vallée de la Résilience et tentent de s’adapter à ce nouveau mode de vie, proche de la nature. Mais le ver est entré dans le fruit. Un espion de DIOSNYTA s’est glissé au sein de leur groupe et menace le cœur de la Résilience. Rejeté par les Résilients qui ne lui font pas confiance et par Agnès qui lui reproche sa liaison avec Ellen, Adam décide de tout faire pour sauver la vallée, quitte à se sacrifier lui-même…

4-thumb-132

Mon avis :

C’est après avoir visionné le film documentaire de Coline Serreau « Solutions locales pour un désordre global » (2010) que l’idée d’un scénario d’une aventure d’anticipation post-apocalyptique écologique s’est imposée comme une évidence à Augustin Lebon. Après un passage dans un genre qu’il affectionne particulièrement, le western, avec sa série « Le révérend », il s’attaque à ce nouvel univers tout en privilégiant l’aspect narratif et les scènes d’action. Ce deuxième opus privilégie et étoffe les relations entre les différents personnages, ce qui densifie le récit. La lisibilité est parfaite pour un page turner de belle facture. La technique graphique est traditionnelle : grand papier format A2, plume, encre de Chine, puis colorisation à l’ordinateur. Cet album vient clôturer un premier cycle, mais la suite est déjà en cours de préparation. Le troisième tome portera le titre suivant : « La mer de plastique ».

Skippy

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

alix senator,valérie mangin,thierry demarez,casterman,antiquité,rome,egypte

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :