Chroniques courtes #162 : BTooom ! 23 ; Bonneville T1

Btooom ! T23

Bonneville – tome 1 – Quatre zéro sept  !

Btooom ! T23

 

Auteur  : Junya Inoue
Editeur : Glénat
210 pages

Genre : Survival
Sortie : le 7 février 2018

 Mon avis

Matthew Perrier débarque sur l’île, accompagné de quelques hommes. Cet ancien agent de la NSA, hacker et espion, déclare à Ryota et les derniers survivants d’arrêter ce jeu de massacres. De nombreux internautes de par le monde soutiennent Ryota, par son palmarès au jeu Btooom en ligne, et tentent de renverser d’une part, la firme Tyrannos, et d’autre part, un organisme nettement plus coriace, tenu par de très grands pontes à l’échelle mondiale. Par contre, le fait de stopper net les combats, n’est pas au goût de tous… un avion de chasse américain s’approche de l’île, bien décidé à exécuter les derniers rescapés de ce jeu cruel. Chaque seconde rapproche Ryota de l’exploit, lui qui récupère à ses côtés Himiko, libérée de son bourreau.

Toujours aussi efficace, survolté et tenant le lecteur en haleine, Btooom propose un récit à la fois intelligent sur la survie humaine, tout comme l’interconnexion entre individus sur le plan psychologique et moral appelant à l’entraide ou à l’individualisme. Une série qui se savoure jusqu’au-boutisme !

Coq de Combat


Bonneville – tome 1 – Quatre zéro sept  !

Auteur  : Marvano
Éditeur : Dargaud
46 pages

Genre : adaptation
Sortie : le 16 février 2018

Bluebird, Thunderbolt, Railton Special, Spirit of America… autant de noms mythiques dans le monde de la vitesse automobile. Mais pas sur circuit ! Plutôt sur le Bonneville Salt Flats, cette plaine couverte de sel, pas loin du célèbre grand lac salé de Salt Lake City dans l’Utah. C’est plus lisse, et ça accroche moins que l’asphalte. Idéal pour battre des records de vitesses. C’est tout l’univers, passionné et dramatique, que Marvano tente de nous faire découvrir en adaptant le livre Salt of the Earth de Zeldine Johnson dans cet album aux dessins sublimes. Dommage que le choix narratif se soit porté de manière quasi exclusive sur une voix off, ce qui nuit au récit et à l’intrigue et empêche l’installation d’une dynamique qui irait pourtant bien avec le sujet. Du coup, on a du mal à s’intéresser aux personnages y compris à l’énigmatique narrateur.

Suite et fin dans le tome 2.

Loubrun

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :