Mondo reverso

Scénario : Arnaud Le Gouëfflec
Dessin : Dominique Bertail
Éditeur : Fluide Glacial
70 pages
Date de sortie :  janvier 2018
Genre : western, humour

« Un homme libre, putain ! Même les indiens s’y mettent ! Enfoirés de masculinistes !!! »

Présentation de l’éditeur

Dans l’ouest sauvage, Cornélia, desperadette au cuir bien tanné, fait la rencontre d’un joli petit lot, Lindbergh, homme au foyer en cavale. Tous les deux poursuivis par leur passé, quelques psychopathes et un paquet d’indiennes, ils se lancent dans une quête à travers les plaines de l’Arizona… et aux frontières du genre.

 

902264750

Mon avis

Dans les westerns traditionnels, les femmes occupent toujours le second plan et les seconds rôles. La femme du banquier, de l’épicier, l’institutrice ou bien la mère maquerelle du bordel local. Et puis bien sûr le lot de prostituées qui remplissent le bordel local. Bref, le western qui est un genre répondant à des critères précis est peut-être le genre littéraire le plus sexué véhiculant une image quelque peu machiste.

Arnaud le Gouëfflec et Dominique Bertail proposent, sur le ton de l’humour graveleux, une petite révolution dans le genre en inversant totalement les rôles. Mais attention ! Il ne s’agit pas seulement de voir une banquière à la place d’un banquier. Non, le processus est poussé à l’extrême et c’est toute la société jusque dans ses moindres détails qui est inversée. Les femmes ne prennent pas la place des hommes, les femmes sont les hommes et les hommes sont les femmes. Ainsi, les indiens sont des indiennes, on ne dit pas une poule mouillée mais un coq mouillé, les prostituées sont des prostitués et côté religion, Jésus s’appelle Jésuse … ça va très loin !

Les codes du westerns sont respectés, mais inversés. Les femmes portent le pantalon, occupent tous les postes clés de villes, fument le cigare, jurent, crachent et pissent dans les coins, et les hommes sont habillés de robes à dentelles et jouent les seconds rôles. La situation devient cocasse quand une femme est ammenée à se déguiser en homme (donc à porter une robe) et un homme en femme (donc à porter le pantalon). Vous me suivez ?

mondo_reverso_image1-thumb

Les 14 histoires courtes mettant chacune en scène des personnages ou des situations typiques des westerns ne sont pas toutes drôles à se rouler par terre, loin s’en faut. C’est de l’humour Fluide Glacial, gras, graveleux, et pas franchement des plus fin. C’est évidemment voulu pour choquer, interpeller et faire réfléchir par le biais de l’humour sur le modèle patriarcal de notre société, particulièrement au 19ème siècle. Le côté « vis ma vie« , ou « dans la peau de… » fonctionne et invitera sans doute le lectorat masculin davantage à réfléchir qu’à rire, malgré le caractère hyper caricatural du propos.

L’album est estampillé « western féministe ». Pourquoi pas. Mais je ne suis pas sûr que le lectorat féminin dans sa majorité adhère à une inversion si extrême et soit d’accord pour récupérer tous les travers de la gent masculine.

16230070_1234952329925004_6348027994962919424_n-thumb

Côté dessin, Dominique Bertail donne dans l’esthétisme des tons sépias réalisé au brou de noix. La technique donne un aspect très organique aux dessins et fait indéniablement penser aux vieux westerns en noir et blanc et à ces vieilles photos jaunies du 19ème siècle. Avec des décors grandioses, des détails à foison, des personnages avec des belles gueules ou des gueules cassées, l’ensemble permet aux amateurs de westerns de s’y retrouver et donne des planches agréables à l’œil.

Une BD un brin caricaturale mais au fond plutôt bien vu, qui s’inscrit pile poil dans le débat public actuel sur le sexisme et le harcèlement sexuel.

Loubrun

 

 

Scenario_R_sf_txt_65px.jpg Dessin_R_sf_txt_65px.jpg Album_R_sf_txt_65px.jpg

mondo reverso, le gouëfflec, bertail, fluide glacial, humour, western,féminisme, 6/10,02/2018

mondo reverso, le gouëfflec, bertail, fluide glacial, humour, western,féminisme, 6/10,02/2018

mondo reverso, le gouëfflec, bertail, fluide glacial, humour, western,féminisme, 6/10,02/2018

 

mondo reverso,le gouëfflec,bertail,fluide glacial,humour,western,féminisme,610,022018

2 commentaires sur “Mondo reverso

Ajouter un commentaire

  1. Elle m’a intrigué cette BD. Lu avec un certain plaisir surtout que le dessin de Bertail est de très bonne facture. Originale assurément . 3.5 cœurs .

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :