Le Troisième fils de Rome – tome 1 – Martius

Scénariste : Laurent Moernard
Dessinateur : Stefano Martino
Éditeur : Soleil
56 pages
Sortie le 31 janvier 2018
Genre : Historique


Avis de l’éditeur

On connaît la légende de la naissance de Rome, fondée par les jumeaux Romulus et Remus, fruits de l’union entre Mars et la vestale Rhéa Silvia, sauvés du Tibre et élevés par une louve. Mais on ignore qu’un troisième enfant est né de l’union forcée entre Rhéa et Amulius. Ce troisième fils de Rome et ses partisans, à l’origine d’un ordre secret, vont influencer et changer à tout jamais l’histoire de Rome.

 3342494512

Mon avis
L’empire romain n’a décidément pas fini de nous surprendre. Pour cette énième tentative, nous voici confrontés aux origines de ses fondations. La trame démarre avec la guerre de Troie où Achille tue Hector, mais se concentre davantage sur Enée, qui fût également un excellent chef troyen de l’époque.

Quittant Troie, Enée s’installe au Tibre. Des siècles durant, sa descendance règnera en ces lieux. De nombreux rois se succèdent dont le 13e Numitor, un être droit et foncièrement bon. Son frère Amulius est quant à lui, tout son contraire, avide et cruel. Il en vient à détrôner son frère, tuer son cousin et tente d’emprisonner sa nièce Rhéa. Contre toute attente, le dieu Mars la surveille et la séduit. Ensemble ils auront deux enfants : les jumeaux Romulus & Remus. Connaissant ces événements, Amulius exige la mort des enfants, mais Mars observe et protège les jumeaux. Des années plus tard, devenus adultes, c’est au tour des jumeaux de chercher vengeance. Ils assassinent Amulius, et permettent à Numitor de récupérer son trône.

Mais comme par malédiction, les deux frères finissent par se haïr. Romulus assassine son frère à l’aide d’une pierre. Pourtant une rumeur circule comme quoi la vérité serait tout autre : Amulius pris de colère aurait violé Rhéa et un fils serait né de cette union violente : Le troisième fils de Rome!

Ce dernier bien réel s’est juré de venger son père tué par les jumeaux. Obnubilé par cette vengeance personnelle, il décide de s’opposer à Rome, aidé par une secte fanatique souhaitant éradiquer le système mis en place. Ils sèment terreur et mort sur leur passage faisant de la capitale la nouvelle Troie.

Nouvelle série, nouveaux protagonistes, tout en reprenant pareils ingrédients qui furent le couronnement de la grande Rome, déjà à maintes fois présentées. On fait face à un impressionnant déluge de personnages, entremêlés les uns aux autres, de conspirations et de prise de pouvoir. Vengeance est synonyme de trahison.

Graphiquement, le constat est plutôt favorable. Les scènes épiques sont de hauts standing, les duels aux corps à corps spectaculaires. On peut toutefois se plaindre côté visages, car les faciès des protagonistes sont bien trop conventionnels.

Prévu en cinq tomes, avec des héros distincts, le second tome annonce le premier Spartacus Eunous.

548590371

Coq de Combat

 

le troisième fils de rome,martino,moenard,soleil,710,historique,012018

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :