MICKEY MOUSE par Floyd Gottfredson – tome 1

Scénario : Floyd Gottfredson et autres
Dessin : Floyd Gottfredson et autres
Éditeur : Glénat
288 pages
Date de sortie :  22 novembre 2017
Genre : Aventures, comic strip


 Barks était le maître des canards, un génie de la mise en page, du rythme et de la caractérisation dont l’oeuvre est toujours apparue comme extraordinaire.

Présentation

Au fil des années, d’innombrables artistes de comic books et de comic strips ont travaillé pour Disney. Aujourd’hui encore, de merveilleux scénaristes et dessinateurs sont toujours à l’oeuvre. Cependant, quand on pense aux comics Disney, deux noms viennent immédiatement à l’esprit avant tous les autres. Le premier est Carl Barks, le second Floyd Gottfredson.

gottfredson-thumbBarks était le maître des canards, un génie de la mise en page, du rythme et de la caractérisation dont l’œuvre est toujours apparue comme extraordinaire.

Gottfredson était différent. D’abord son nom est rattaché au seul Mickey Mouse et son talent réside dans l’utilisation des lignes et de la mise en place des cases pour simuler le mouvement. Ses histoires sont longues et épiques, se continuant durant des semaines, voir des mois et son humour est basique, très proche de celui de Walt Disney et Ub Iwerks, créateurs de la petite souris…

(extrait du préface de Warren Spector, directeur artistique chez Disney)

9782344023143-27144-large-mickey-mouse-par-floyd-gottfredson-tome-1-tome-01-1930-1931-la-vallee-de-la-mort-et-autres-histoires-thumb

Mon avis

Génie du mouvement, Floyd Gottfredson a su faire de son Mickey de papier un aventurier courant par monts et par vaux à la recherche de trésors cachés et de veuves et orphelins à sauver. Le Mickey du cinéma d’animation est un garçon charmant passant son temps à compter fleurette à Minnie, celui des comic strips de Gottfredson se bat au pistolet ou à l’arme blanche, combat des fauves humains et animaux, prend des coups.

Cet album est une vraie mine d’or qui nous apprend par le texte toute la complexité de l’œuvre de ce génial artiste, nous raconte sa vie et les événements, dramatiques parfois, qui l’on emmené à cette carrière, nous explique comment il a su créer tout un bestiaire d’animaux anthropomorphes parlants dont les sinistres Pat Hibulaire (le chat) et Maître Chicaneau  (le rat) sont des exemples marquants.

mickey-22-thumb

Les histoires sont également bien expliquées et nous apprenons comment elles collent parfaitement aux problèmes de l’époque, à savoir la crise économique, l’urbanisation à outrance, la pauvreté et la misère, etc. Bref un album qui n’est pas une simple intégrale des comic strips de l’auteur mais bien une histoire de l’Amérique de l’époque et de la façon qu’ont eue les artistes contemporains pour donner un aperçu de leurs préoccupations au travers de la bande dessinée. Bande dessinée qui fait partie intégrante de l’entrée de l’Amérique dans l’ère industrielle moderne.

JR


5a3cc23526c5b.png

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :