LES REINES DE SANG – Aliénor, la légende noire 1/3.

Dessin : Carlos Gomez – Scénario : Arnaud Delalande & Simona Mogavino

Editions Delcourt

Collection Histoire et histoires

Sortie : 04/04/2012

54 pages

Prix conseillé : 14,30 €

ISBN : 9782756025179

Histoire, Moyen-âge

6a2b5-159186_pla-thumb

 

Résumé (de l’éditeur: 1137. Aliénor, duchesse d’Aquitaine, âgée d’une quinzaine d’années, devient reine de France. Humiliée en public par sa belle-mère, traitée comme une enfant par le conseiller du roi, tenue à l’écart des affaires du royaume, la jeune femme fait le serment de prendre la place qui lui revient. Femme politique, intrigante, amoureuse perfide ou sublime, elle décidera du cours de l’Histoire.

 

 

203346.JPG

 

Mon avis : Les amateurs d’Histoire (avec un grand H) vont se régaler ! Voici une série de trois albums consacrés à Aliénor d’Aquitaine. La bibliographie concernant le sujet est énorme. Le personnage est également hors norme car elle a réussi par ses deux mariages à être successivement reine de France et d’Angleterre. Le caractère très entier de la dame y est pour quelque chose et elle a marqué son époque au fer rouge ! Voilà le décor historique planté. Reste la BD.

202821.JPG

 

Le dessin de Gomez répond à l’attente et sert très bien le scénario. Le découpage est classique. Les personnages sont bien campés et le dessin est précis. Pas de soucis pour distinguer les différents personnages. C’est efficace, le dessin est totalement au service de la narration et quelle narration !

202922.JPG

Le scénario est bien évidemment la pièce centrale, le moteur de cette série. La documentation ne manque pas et les auteurs y ont pioché avec entrain. Mais, il reste une place à une vision romanesque de l’Histoire. Pour y arriver, les scénaristes prennent aussi des libertés avec la réalité historique. On y voit entre autre le personnage de Marcabru, un troubadour qu’Aliénor a emmené dans ses bagages. Le troubadour a été chassé de la cour du Roi car ses poèmes qui magnifiaient Aliénor ne plaisaient pas trop à son mari Louis VII. On ne connaît pas quelles furent la vie et la mort de ce personnage par la suite. Les auteurs lui font jouer dans l’histoire un rôle de comploteur, ivre de vengeance. Je ne vous en dis pas plus mais les mœurs de l’époque sont très bien décrites par le détail.

203239.JPG

Alors qu’au départ j’étais un peu réticent vis-à-vis de l’ouvrage, j’ai rapidement mordu à l’hameçon. Ferré le Capitol ! Obligé de lire la suite maintenant car c’est très bien raconté et passionnant dans le genre. Excellent album historique qui raconte une période peu traitée par la BD!

 

Graphisme :   8/10

Scénario :     8/10

Moyenne :     8/10

 

Capitol.

202737.JPG

2 commentaires sur “LES REINES DE SANG – Aliénor, la légende noire 1/3.

  1. Quelle garce cette Aliénor ! Féru d’histoire je vais me laissé tenté par cette histoire dnas l’histoire.

    J'aime

  2. Je viens de lire Isabelle la louve de France T1 et c’est très bien aussi. Je pense que je vais me laisser tenter par Aliénor.

    J'aime

Les commentaires sont fermés.

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :