La casati.

la casati.jpgAuteure : Vinci Vanna
Editeur ;Dargaud.
Sortie :01/2013.

Luisa Casati Amman, passée à la postérité sous le nom de « La Casati », dilapida un immense patrimoine, dans le seul dessein de devenir une œuvre d’art vivante. Ses apparitions sulfureuses, ses tenues choquantes et ses fêtes pharaoniques la firent entrer dans la légende. Un personnage qui marqua les mémoires, sorte de Lady Gaga de la Belle Époque.
Et je propose à la place d’une chronique, une petite visite des lieux  ou des peintures qu’on trouve dans cette BD.

1-La marquise Luisa Casati, par Giovanni Boldini
casati 1a.jpgcasati1.JPG

2-La marchesa Casati par Martini.
casati 2.jpgcasati 2a.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

3- Sa pierre tombale.
casati pierre tombale.jpgcasati 3a.JPG

4-Marchesa Luisa Casati by Man Ray
casati4.jpgcasati 4a.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

5- Toujours par Man Ray.
casati 5.jpgcasati 5a.JPG

6 et 7 -Le palais rose du Vésinet.
le palais rose 1.jpgle palais rose 1a.JPG

le palais rose 2.jpgle palais rose 2a.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

8 Casati par Kees van Dongen.
kees_van_dongen__la_marquise_de_casati.jpgkees van dongen.JPG

9-Le palais Venier Dei Leoni à venise.

palais venier dei léoni.JPG

palais venier dei léoni a.JPG

10-Villa Lysis à Capri.
villa Lysis 1.JPGvilla lysis a.JPG

11- Capri.

capri.jpg

capri1.JPG

Voilà quelques exemples de lieux réels ou de peintures que l’on retrouve dans cette BD, il y en a bien d’autres.

Samba.

Expo Hermann à Malmedy.

Du 11 septembre au 21 novembre 2010, l’exposition « Des racines aux planches » qui retrace l’ensemble de l’œuvre du dessinateur-scénariste belge Hermann, organisée en collaboration avec l’asbl « Sur la pointe du pinceau », sera présentée au Malmundarium (tous les jours de 10h à 12h et de 14h à 17h, exceptés les lundis) de la ville de Malmedy (Belgique).

Lire la suite « Expo Hermann à Malmedy. »

Festival de Contern

Lundi 19 et mardi 20, spécial Festival BD de Contern sur le blog Samba Bugatti.

ostruce.jpg

Christophe Dubois (le cycle d’Ostruce).

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑