Ecoline T02

Peintre de Paris

Scénario : Stephen Desberg
Dessin & Colorisation : Teresa Martinez
Éditeur : Grand Angle
72 pages
Date de sortie : 11 janvier 2023
Genre : aventure animalière

« Et bientôt, tout le ciel et l’enfer se mit à danser sur les accords endiablés du piano, rejoint au fur et à mesure par basse, guitare, batterie… danseurs, amants. Bubi Bello lui-même se retrouva conquis par les pas passionnés de séduction virevoltante de Musette, éclatant de rire, éclatante de bonheur. »

Présentation de l’éditeur :

Qui donc a jamais entendu parler d’une chienne qui peint ?

Ecoline rencontre un vieux chien pianiste de jazz qui lui explique que la beauté d’une toile ne dépend pas de l’animal qui l’a créée mais de l’émotion qu’elle donne. Cependant, pour la peintre canine, rien n’est plus important que ce qui est joli. À part peut-être, son amie Musette, et Raoul, le pigeon polyamoureux…

Au Moulin Rouge, Nefertiti, la chatte du Nil, impressionne le public avec des numéros mystérieux. Bientôt elle règne sur une cour d’admirateurs prêts à tout pour lui plaire, comme lui servir de la chair de pigeon ou des mets délicats volés.

En combattant cette déesse surgie de l’Égypte ancienne, en luttant pour sauver ses amis en danger, Ecoline va comprendre ce qu’elle porte en elle.

Ecoline_Peintre de Paris_T02_Stephen Desberg_Teresa Martinez_GrandAngle_illustration

Mon avis :

Si le premier tome mêlait un savant mélange de la dure réalité d’un chien des rues avec la magie d’une Paris des Lumières à l’aube de l’Exposition Universelle, ce deuxième opus est plus sombre à bien des égards. Ecoline est, à présent, une habituée de la capitale française. Plus grand-chose ne l’émerveille depuis son départ de la campagne, si ce n’est peut-être un virtuose canin du piano capable de faire swinguer le tout Paris Underground sur ses mélodies de Jazz ! Or, tout bascule quand elle voit passer un camion avec, dans sa remorque, Muddy (cochon et ami de son enfance).

Désireuse de le retrouver et engagée par un avocat félin assez roublard pour des toiles sur le quartier des Halles, Ecoline découvre l’envers du décor pour les animaux de tous poils… les marchés, la criée, … les poissonniers et les bouchers ! Qui plus est, un autre danger guette : Jennifertiti, une nouvelle arrivée au Moulin Rouge, pourrait bien voler la vedette à Musette, mais aussi et surtout : la vie de Raoul !

Nous sommes assez loin de la poésie du premier tome, vous en conviendrez. Seule la musique de Kapellbach, dit Kaps, ainsi que sa pensée sur l’art quel qu’il soit, peut encore émerveiller le public. Le reste n’est qu’une intrigue pour se défendre des mauvaises engeances de la reine égyptienne et sa horde de gros et affreux molosses, de même pour sauver la vie de ses amis ! Une aventure classique signée Stephen Desberg, mais qui tient malgré tout une certaine cadence pour nous faire poursuivre la lecture.

Le graphisme de Teresa Martinez est, quant à lui, égal à lui-même. Des animaux parfois mal dégrossis, mais des décors pointilleux et précis sur Paris et ses différents quartiers. Alors quand un peu de magie colorée s’invite à la fête : c’est agréable à regarder, mais hélas bien trop rarement dans ce deuxième tome qui ne pétille véritablement qu’à la fin, quand tout est bien qui fini bien…

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :