Idéal standard

Scénario : Aude Picault
Dessin : Aude Picault
Éditeur : Delcourt
Date de sortie : 6 janvier 2017
152 pages
Genre : Tranche de vie

« – Jo essaie de t’expliquer la subtilité de la répartition hétérosexiste : le rôle de la fille est de conforter à tout prix le garçon dans sa croyance en sa virilité.

– Ouais, faut simuler en permanence quoi. »

Présentation de l’éditeur

Claire, trentenaire, infirmière en néonatalogie, voit défiler ses relations amoureuses et désespère de construire un couple – le vrai, le bon, l’idéal. En choisissant de vivre avec Franck, elle croit enfin y être arrivée. Mais la réalité standardisée de ce qui l’attend n’est pas à la hauteur…

Aude Picault aborde avec grâce et humour des thèmes essentiels aux femmes d’aujourd’hui : le couple, le désir, la recherche de soi, la jouissance, etc. Remarquable !

Mon avis

Idéal Standard fut initialement publié en 2017, cette réédition est proposée en petit format de moins de 10 euros.

Une petite tranche de vie d’une femme d’aujourd’hui, voilà ce que nous réserve la lecture de la bande-dessinée d’Aude Picault. Le jaune de la couverture se veut la couleur dominante de planches parfois teintées de bleu ou rose discrets. Le trait est épuré, les personnages se succèdent sans arrière plans, soulignant l’essentiel : l’expression par les mots et les corps (ronds) des hommes et des femmes. A noter quelques planches plus fouillées de décors urbains, théâtres des événements qui jalonnent l’existence de Claire.

Claire est une femme pleine de doutes, qui aimerait franchir une nouvelle étape dans sa vie. Elle est pétillante, exerce un métier à grande responsabilité et possède une vie sociale riche au cœur de Paris. Ce portrait de trentenaire est très drôle, de nombreux sujets y sont abordés avec une certaine finesse et en même temps beaucoup de franchise.Le féminisme est plus au moins explicite. Les affiches et magazines de mode dictent les régimes et imposent les apparences. Les codes hétérosexuels et patriarcaux dominent une société française dépeinte ici avec justesse et talent.

Le thème de la sexualité y est traité sans tabou ni réserve. C’est d’ailleurs parce que les choses sont dites qu’elle peuvent se faire ou non. Claire prend au fil des pages une assurance qui semble la libérer et lui permettre de faire ses propres choix sur sa propre vie, conseillée par des amies aux personnalités pleines. Les échanges entre mecs et ceux entre copines sont des moments savoureux sans filtres et sans concessions.

Idéal standard ne s’adresse pas qu’aux femmes. C’est une photographie franche, dynamique, réaliste et optimiste de la condition féminine. Aude Picault dessine admirablement des corps, des postures et des mimiques d’hommes et de femmes remplis de défauts, et donc terriblement humains. Il est donc facile, grâce à ce roman graphique, de s’identifier à ses personnages ou tout du moins, à y trouver des ressemblances, des pensées communes, des doutes partagés, des espoirs intimes et secrets finalement universels.

ScénarioDessinico_Album
coeur_quatrecoeur_troiscoeur_trois_et_demi


Petitgolem13

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :