Le serpent à deux têtes

Auteur : Gani Jakupi
Éditeur : Soleil (Noctambule)
Pages: 152.
Date de sortie : 15/06/2022
Genre :
 Australie, Aborigène, Histoire, Identité.

« La mort n’est pas à prendre à la légère ! On n’en revient pas comme après une nuit de sommeil ! »

Résumé de l’éditeur:

Librement inspiré d’événements réels survenus dans le Sud-Est de l’Australie, Le Serpent à deux têtes, signé Gani Jakupi, brille par son intelligence d’approche ainsi que par les thèmes soulevés.

À l’aube de la fondation de ce qu’on appellera l’Australie, tandis que Sidney n’est encore qu’un village, les destins de M’rrangoureuk, guerrier aborigène revenu d’entre les morts, et de William Buckley, fugitif britannique, se croisent et se confondent. Cette double trajectoire fait écho aux interrogations contemporaines sur l’identité et les mélanges culturels dans notre monde globalisé.

Mon avis:

Un homme peut-il vivre plusieurs existences dans une même vie ? Avoir plusieurs personnalités et mentalités dans sa vie ? Il semblerait que oui, en tout cas pour William Buckley. Envoyé en tant que bagnard dans ce qui sera l’Australie afin d’y purger une peine et construire une colonie, il s’enfuit avec plusieurs compagnons d’infortune. Après avoir erré, ils aboutissent à leur point de départ, usés, fatigués et morts de faim, les deux comparses retournent au bagne. Buckley s’y refuse, le rêve de la liberté et d’atteindre Sydney étant plus fort que tout.

Il va marcher, marcher et marcher encore oubliant presque qui il est jusqu’au moment où il s’effondre. Mais il ne s’effondre pas n’importe où… Non, il atterrit sur la tombe d’un célèbre guerrier aborigène. La tribu de ce guerrier le retrouve et pense qu’il est un mort vivant. Ainsi débute la 2ème existence de William Buckley ! Il en aura une 3ème quand il retournera dans le giron des côlons et de sa patrie d’origine abandonnant par ce fait sa tribu d’adoption.

L’histoire de Willian Buckley est véridique bien que les faits relatés soient à prendre parfois avec des pincettes car rédigés plus de 50 ans après son expérience. Son nom est même dorénavant associé à un dicton qui désigne la chance. On peut comprendre car finalement malgré tout, il s’est sorti de tout en vie et les contextes étaient loin d’être favorables !

Il s’agit d’un ouvrage largement documenté, je salue d’ailleurs l’auteur pour son travail de recherches et l’authenticité qu’il a voulu mettre dans son récit. Les dessins sont magnifiques et adaptés à chaque chapitre de la vie de William. Cet ouvrage met en avant les thématiques de l’identité et des mélanges culturels à travers le monde. Thématiques qui soulignent encore bien des questions de nos jours et qui me font penser au racisme et autres phobies des autres qui sont, hélas, encore loin d’être éradiquées. Je tiens aussi à mentionner le cahier qui se trouve en fin d’ouvrage contenant l’histoire de Buckley avec ses documents historiques. Et aussi d’une très belle interview d’un homme qui s’est fait adopter par une tribu d’aborigènes. Un ouvrage à découvrir sans nul doutes !

Sandra/ Ithilwen

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :