Celle qui parle

Auteur : Alicia Jaraba
Éditeur : Grand Angle
Pages: 216
Date de sortie : 30/03/2022
Genre : Histoire, Langues, Féminisme, Conquête du Mexique .

« Piégée entre l’épée et la flèche, méprisée par les Espagnols, détestée par les Mexicains. »

Résumé de l’éditeur:

“Fille d’un chef déchu, offerte comme esclave, elle est devenue l’une des plus grandes figures féminines de l’Histoire.”

XVIe siècle. Malinalli est la fille d’un chef d’un clan d’Amérique centrale. Peu de temps après la mort de son père, elle est vendue à un autre clan pour travailler aux champs et satisfaire la libido de son nouveau maître.
Un jour, d’immenses navires apparaissent à l’horizon, commandés par Hernan Cortez, obsédé par la recherche d’or. Le conquistador repère Malinalli et son don pour les langues. Elle sera son interprète et un des éléments clés dans ses espoirs de conquête. Elle sera également celle qui aura le courage de dire un mot interdit aux femmes de son époque : non !
Au-delà de la légende, voici l’histoire de la Malinche, vivante, jeune, inexpérimentée, souvent dépassée par les événements, mais avant tout, humaine.

Mon avis:

La Malinche est un personnage très controversé et peu connu dans nos pays hormis en Espagne où il est associé au célèbre conquistador Hernan Cortès. Les informations à son sujet sont plutôt floues, pour certains elle a trahi les siens, pour d’autres elle a évité un massacre. Il est difficile de savoir ses motivations profondes mais il est certain qu’au Mexique elle est restée très populaire.

Nous découvrons donc la vie et le parcours de Malinelli à travers les pages de ce très bel album. C’est avant tout une femme forte, dure, drôle et sensible qui a fait ce qui était nécessaire pour survivre. Même si l’auteure ne voulait pas se montrer particulièrement féministe, je ne peux m’empêcher d’en retrouver à travers les pages que j’ai parcourues. Au début, elle subit le joug de l’esclavage mais petit à petit, elle découvre son pouvoir. Celui des langues qu’elle assimile facilement mais elle se découvre aussi une force et un courage insoupçonné face à ces hommes étrangers qui veulent décider de son destin. Selon les chroniqueurs de l’époque, elle était très écoutée par Cortès et son avis respecté. Avec le temps, elle va se tailler une place et devenir la traductrice attitré des nouveaux conquérants. Avec le rôle controversé qui est le sien mais je pense sincèrement qu’elle a voulu faire de son mieux avec ce qu’elle avait comme opportunités à cette époque.

L’auteure a fait un minutieux travail de recherche, mais il y a peu d’informations sur la Malinche et ce récit est donc une adaptation des sources historiques. J’avoue que l’histoire de la vie de Malinelli racontée ainsi me plaît beaucoup. C’était une jeune fille et femme bien ancrée dans son monde qui a volé en éclats et elle a tenté d’en sauver quelque chose tout en se préservant. Le rythme est soutenu, je ne me suis jamais ennuyée durant cette lecture que j’ai trouvé passionnante. Malinelli est un personnage attachant qui a ses faiblesses et qui ne la rend que plus proche de nous tous. Les dessins accompagnent bien le récit et le rendent encore plus vivant. C’est donc un album que j’ai beaucoup apprécié et dont je recommande vivement la lecture. D’ailleurs, il va aller rejoindre mes autres pépites de ma bibliothèque ^^

Et pour ceux et celles qui désirent un petit plus d’informations sur ce personnage méconnu, voici un lien Wikipédia que j’ai trouvé complet: La Malinche. Apparemment, il y aurait également une comédie musicale, un film et une série mais pas en français. Si vous parlez espagnol, cela pourrait vous intéresser 🙂

Sandra/ Ithilwen.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :