Sandman – The Dreaming

Scénario : Simon Spurrier (avec Kat Howard, Nalo Hopkinson et Dan Watters sur #1)
Dessins : Bilquis Evely (avec Max Fiumara, Sebastian Fiumara, Tom Fowler et Dominike Stanton sur #1 et Abigail Larson sur #6,8,9), Dani (#13), Matias Bergera (#14), Marguerite Sauvage (#17 et #19)
Couleurs : Mat Lopes, Quinton Winter (#6,8,9), Matias Bergera (#14), Marguerite Sauvage (#17 et #19)
Editeur : Urban Comics
DL : 02/2022 & 03/2022
Nb pages : 280 & 272
IBSN : 979-1-0268-1693-5 & 979-1-0268-1919-6

« Ca va, patron ? T’as l’air encore plus miteux que d’habitude. »

Contenu VO – Tome 01 : Sandman The Dreaming #01-09 + The Sandman Universe
Contenu VO – Tome 02 : Sandman The Dreaming #10-20

Il est préférable d’avoir lu Sandman avant The Dreaming, histoire d’être familier avec certains personnages, mais ce n’est pas une obligation en soi.

Sandman par Neil Gaiman c’est avant tout des personnalités prenant racine dans des mythes et des dieux que l’on connait tous, sorte d’American Gods avant l’heure où des personnages comme Loki, Bastet ou Abel et Caïn pouvaient se croiser. L’autre grande force de Sandman était que ses intrigues et sous intrigues finissaient par se croiser par l’entremise de ses propres créations comme Rose Walker ou le Corinthien. Le tout formant un univers hyper fouillé presque sans égal dans le monde des comics.

Simon Spurrier reprend le flambeau avec les même qualités et nous livre ici un run de vingt épisodes. Récit complet découpé en deux volumes chez nous par Urban Comics avec Sandman : The Dreaming.

Le pitch initial est pourtant assez simple : Dream a disparu et il s’agit de le retrouver au plus vite avant que le royaume des songes n’en subisse de trop lourdes conséquences.

Le royaume se fissure, les protections magiques s’étiolent, les dissensions grondent et Balam (un duc des enfers) – premier des nombreuses menaces à venir – tente de passer la frontière. Pour s’en sortir au mieux et le retrouver, Lucien peut compter sur Matthew le Corbeau et de mystérieux êtres sans personnalités apparus dans les lézardes du Songe : les Vides. J’omets  volontairement à ce résumé beaucoup d’informations pour ne pas trop en dévoiler, mais les sous-intrigues sont savoureuses et les personnages (anciens et nouveaux) toujours aussi attachants et intéressants. L’ensemble est cohérent et plaisant à lire.

Visuellement l’ensemble est majoritairement assuré par la trop rare Bilquis Evely (voir présentation). Avec une belle variété de style et de découpage qui s’adapte selon l’univers où se déroule le récit.

Le tout forme deux bons albums à conseiller aux fans de Gaiman, de l’univers Sandman, d’onirisme, de comics bien écrits et un peu verbeux ou de tout cela à la fois, parce qu’il n’y a pas que les super-héros dans le monde des comics.

ScénarioDessinico_Album
coeur_quatrecoeur_trois_et_demicoeur_quatre

JaXoM

2 commentaires sur “Sandman – The Dreaming

Ajouter un commentaire

    1. Il ne faut jamais rien attendre des adaptations Netflix, histoire de ne pas être déçu. D’ailleurs je n’en parle pas, mais sauf erreur, la série Netflix est basé sur la série des années 90 et non pas sur The Dreaming, contrairement à ce que le sticker sur le tome 1 laisse penser.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :