Fraîche

Scénario : Marguerite Boutrolle
Dessin : Marguerite Boutrolle
Éditeur : La Boîte à Bulles
Date de sortie : 16 février 2022
272 pages
Genre : Roman Graphique

 » En vérité, je suis intimidée par les gestes des « mecs à l’aise », par leurs attitudes déjà vues au cinéma. Ils occupent l’espace… Je ne sais pas où me mettre. Ils surjouent la détente: ils me laissent le stress. Ils préemptent le naturel et me font du coup sentir toute apprêtée, voire coincée.

Présentation de l’éditeur

En 2011, Pia quitte l’école publique pour le privé et entre en terminale dans son nouveau lycée avec un objectif en tête : avoir un mec, des amis stylés, et des soirées dignes du film LOL. Pour elle, c’est ça, la vie normale d’une fille de son âge.
En essayant à tout prix de se conformer aux idéaux d’un monde bourgeois et ultra normé, Pia ne sait plus situer son libre arbitre et ne voit pas qu’elle s’enfonce dans une histoire d’amour nuisible. Le pire, c’est qu’elle ne discerne pas les oppressions qui lui sont faites et a l’impression de tout choisir. De fait, les insécurités générées par le besoin de validation au lycée sont pesantes et, pour rentrer dans le moule, Pia est prête à tout.

Fraîche pose un regard sur le caractère malsain et abusif que peuvent revêtir les premières expériences amoureuses, en se focalisant sur les détails supposément anodins du quotidien. En critiquant un univers bourgeois qui construit des mondes adolescents bien peu propices au consentement, l’ouvrage interroge cette notion aujourd’hui présente dans les débats, mais beaucoup moins répandue il y a dix ans.

Mon avis

Marguerite Boutrolle propose une chronique fictionnelle d’une adolescente. Pia semble prendre vie dans cet album, le trait légèrement saccadé renforçant un dynamisme constant, l’illustratrice dépeignant avec une grande fidélité (le fruit de longues observations qui sait ?) les postures, les gestes et les mouvements des personnages. Le noir profond de sa coiffure éclate aux yeux du lecteur comme il attire l’attention des lycéens qui la découvrent.

L’album est dense, il découpe avec de grandes planches noires l’année scolaire de cette nouvelle lycéenne, comme dans un feuilleton. Cette segmentation facilite cette lecture qui se laisse déguster des yeux. Rien de sombre là-dedans, rien de pathétique. Mais Pia cherche ses limites, ou bien semble-t-elle les découvrir, avec les risques qui en découlent.

C’est la vie en collectivité qui est au centre de l’histoire. Les codes sont nombreux, le regard des autres est omniprésent voire omniscient. L’auteure décrit habilement cette recherche du juste équilibre entre la mise en conformité avec les règles imposées plus ou moins explicitement (voire pas du tout) par le groupe et l’émancipation nécessaire et salvatrice. L’histoire d’amour a une place centrale, elle apparait comme une nouvelle étape dans la construction personnelle de Pia, elle qui semble initialement voir ça comme un aboutissement. Son rapport à l’amitié, l’amour, la sexualité la mène, malgré la pression du groupe, à se recentrer sur elle même, aidée par une mère présente et une amie qui lui renvoie ses propres failles.

Si elle n’est pas dénuée de quelques petites longueurs Fraîche constitue une jolie fiction réaliste et cohérente, entretenue par des souvenirs d’adolescence de l’auteure. Une jolie surprise.

ScénarioDessinico_Album
coeur_trois_et_demicoeur_trois_et-demicoeur_trois_et_demi


Petitgolem13

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :