Sorcières, mes Sœurs.  

Autrice : Chantal Montellier
Éditeur : La Boîte à Bulles
88 pages
Date de sortie : 9 mars 2022
Genre : société, féminisme

« Ainsi, sans jugement, elle fut déshabillée et amenée sur le bûcher quelques violences sexuelles et autres plus tard… » Ce qui n’empêcha pas le Seigneur responsable de ce crime de contracter la peste

Présentation de l’éditeur :

« La chasse aux sorcières permet de cristalliser sur quelques individus une véritable peur sociale. La sorcière personnifie la notion de déviance par rapport aux normes. Pour parvenir à faire de la sorcière un objet de méfiance, il fallait susciter des sentiments violents, de haine, de mépris, de dégoût, de scandale. » Chantal Montellier y voit le parfait symbole de la féminité refusée, du droit à la différence bafoué. Et pas seulement au Moyen-âge !

Le thème est désormais bien connu du grand public suite au succès des ouvrages de Mona Chollet et de Titiou Lecoq. Mais Chantal Montellier l’avait défriché, 30 ans plus tôt, en pionnière de la BD engagée et féministe.

Elle avait créé ces histoires courtes dans les années 1980 pour le regretté magazine (À Suivre). Chacune met en scène une présumée sorcière, issue de notre histoire ancienne mais aussi contemporaine, sans balai magique mais avec un insupportable – pour la société – parfum de scandale.

Sorcieres_mes soeurs_Chantal Montellier_La boite a bulles_extrait

Mon avis :

Au lendemain de la traditionnelle journée de lutte pour l’égalité des Femmes sort « Sorcières, mes Sœurs », un recueil d’histoires dédiées à ces femmes lynchées pour avoir été source d’intrigues ou simplement différentes de la norme établie. Mais c’est dans les années 1980 que Chantal Montellier publia initialement ces récits, dans une démarche féministe engagée.

Nous sommes à la fois loin, mais terriblement proche, des chasses aux sorcières comme à Salem. Pourtant, l’évocation de Tituba, la dernière victime de ce massacre, nous rappelle que les femmes n’ont jamais eu le luxe d’être l’égal des hommes. Elle apparait dans le deuxième chapitre telle une âme errante dans notre monde, une société qui a toujours rabaissé les femmes pour diverses raisons, souvent religieuses comme le démontre la couverture.

On y voit cette femme fière, mise à nue (mais le bas ventre caché par un bouc rouge), devant des chefs religieux – un moine, deux évêques (preuve que le christianisme était autoritaire dans le domaine) un patriarche orthodoxe (si je ne me trompe pas) et même un moine bouddhiste. Car la religion faisait loi (et encore maintenant dans différents cultes) de sorte que toutes dérogations humaines aux dogmes religieux étaient vues comme l’œuvre du démon… et qui de mieux qu’une femme pour se montrer faible, étant donné que même sa première représentante, Ève, a failli face au serpent ?!

C’est ainsi qu’entrecoupées de passages du livre « La Sorcière » de Jules Michelet (de 1862), on retrouve les histoires d’ « Ève Desloups » et son procès en 1970 : accusée de sorcellerie pour avoir fait un esclandre dans un magasin, « Tituba » errant derrière un jeune homme masqué à cause du covid, « L’ironie du sort » mettant en cause un autre fléau : la peste qu’on attribua à une femme sans raison, « Le feu à la forêt » retraçant un pan de la vie de Camille Claudel d’abord vue comme folle pour ensuite être encensée comme génie, « Le nouveau Monde » où le lecteur découvre ce que serait le bûcher dans un futur technologique, … et d’autres récits tantôt du passé, tantôt contemporains, démontrant l’obscurantisme autour des femmes.

Une noirceur qu’on retrouve dans le graphisme : des pages noires, des traits épais, des mines sombres, … tant et si bien qu’on ne peut dire si on aime ou pas. Mais dans tous les cas, ça interpelle, de même que ces histoires criantes de vérité.

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :