Monsieur Vadim – T2 – Supplément frites et sulfateuse

Scénario : Gihef
Dessin : Morgann Tanco
Éditeur : Grand Angle
56 pages
Date de sortie : 18 août 2021
Genre : Polar


« Vous m’intriguez, monsieur Koczinsky. »

Présentation de l’éditeur


Arthritique et sans argent, le vieux légionnaire reprend les armes pour en gagner. Quitte à oublier l’honnêteté.

Un légionnaire retraité se retrouve sans ressource et à la rue du jour au lendemain. Un concours de circonstances l’amène à devenir tueur à gages pour le compte d’un caïd désireux de conquérir la French Riviera. Sous son innocente apparence de vieillard grabataire, il va s’avérer être une arme redoutable. Enfin, lorsque son arthrose ne lui joue pas des tours…  

Mon avis

Les deuxièmes tomes des diptyques, c’est comme la vieillesse, si c’est bien, on devrait pas… Et là… Ben…

Autant j’avais bien aimé le premier tome, énergique, assez drôle et décalé, bien dessiné (même si je ne suis pas fan de ce style), avec un scénario sympa, autant, là… Ce deuxième tome m’a vraiment déçu.

D’abord parce que le cliffhanger de la dernière page du premier tome fait tout simplement pschiiiittt alors que notre héros se trouvait dans une situation délicate qui aurait pu, que dis-je, DÛ mener à autre chose. Mais non, une simple pression sur un mousqueton et hop, le tour est joué, faisant ainsi fi de la gravité, de la tension de la corde et de la difficulté bien connue des grimpeurs de se déclipser lorsque l’on est suspendu au bout d’une corde, de dos et avec de l’arthrite… Bref…

Ensuite parce que le scénario est plein d’incohérences et de facilités, jusqu’à cette fin heureuse que je trouve carrément vaseuse entre le cerbère qui écrase son collègue au lieu de Vadim juste parce qu’il a vu le jeune Mayo sur le trottoir et que celui-ci l’obsède et la sortie du coma du seul mec capable de sortir Vadim des griffes du Belge… Bref, ça ne fonctionne pas… Pour moi en tout cas… Et je ne vous parle même pas de la couverture qui ne correspond ni de loin ni de près à AUCUNE scène de ce deuxième tome…

Bah, tant pis…

ScénarioDessinico_Album
coeur_deux_et_demicoeur_trois_et_demicoeur_deux_et_demi

Odradek

2 commentaires sur “Monsieur Vadim – T2 – Supplément frites et sulfateuse

Ajouter un commentaire

  1. Merci pour cette chronique… je vois le style de la BD dont les 2 dernières images proposées parlent d’elles mêmes sur l’invraisemblance de la situation ! (un sportif qui tombe comme ça ne se relève pas… alors un arthritique qui se relève et part en… courant !… c’est du foutage de gueule🙄).
    Ça me rappelle tous les nanars de ciné que je commence à regarder par curiosité et que j’arrête quelques minutes après, consterné !
    Donc oui, merci de me permettre de ne pas perdre mon temps !😉

    Aimé par 1 personne

  2. Pour la scène décriée, je dirais que ça fait aussi partie de la représentation classique en BD d’un événement, on le pousse souvent en excès pour une meilleure compréhension donc perso, ça ne me gène pas, c’est une scène très ligne claire en somme.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :