Le lien du Destin T01    

Autrice : Rei Yamada
Éditeur : Komikku
Date de sortie : 26 août 2021
Genre : aventure, fantastique

« Une promesse. Une malédiction.
Une rencontre du destin. »

Présentation de l’éditeur :

Ars, un jeune homme solitaire, est surnommé “l’apôtre des calamités”. Il est un vinculum, une anomalie dont les pouvoirs seraient diaboliques. Rejeté de tous, il vit en conservant la bague que lui a confiée Emilia, son amie disparue, et en respectant sa dernière volonté : de croire au destin d’une prochaine rencontre et de tout faire pour la protéger. Alors que le désespoir le gagne, il fait la connaissance de Sophia, une marionnette géante qui fait partie d’une troupe itinérante de théâtre. Il est le seul à pouvoir entendre sa voix et une connexion magique s’établit entre eux. Persuadé que cette rencontre est le fruit du destin, Ars va suivre la troupe pour rester auprès de Sophia et honorer la promesse qu’il a faite à Emilia.

Une ode à l’aventure et à la tolérance !

Le lien du destin_T01_Rei Yamada_komikku_extrait

Mon avis :

« Une ode à l’aventure et à la tolérance ! » Il m’a fallut un petit temps de réflexion pour envisager ce titre comme tel, me demandant si ce n’était pas plutôt juste du fantasy… et puis non, de fait : la tolérance est bien au cœur de cette aventure !

Ars, le héros, est rejeté par la société uniquement à cause de la couleur de ses yeux et de ses cheveux – signes de pouvoirs diaboliques selon la légende – de même que tous les membres de la troupe itinérante « Lega Santa » qui ont, eux aussi, été rejetés pour une raison ou pour une autre. L’un pour ses yeux argentés, un autre pour ses cornes de démons, … les autres : ce sont encore des secrets à découvrir au fil des tomes, très certainement. Notamment le passé de la cheffe de troupe qui semble en savoir long sur tout le monde tout en se parant de mystère derrière son rire tonitruant.

Mais le plus étrange réside certainement dans l’âme de Sophia, une gigantesque marionnette que seul Ars peut entendre. Le jeune homme, grâce à ses dons supposés diaboliques, est même capable de lui insuffler la vie pour le plus grand bonheur des spectateurs, mais aussi et surtout des autres acteurs qui n’avaient jamais imaginé que leur poupée puisse être vivante à l’intérieur de son corps de bois.

Le lien du destin_T01_Rei Yamada_komikku_extrait 2

De quoi nous faire un peu penser à Pinocchio, voire même aux voyages de Gulliver, étant donné la taille disproportionnée de la grande blonde. Mâtiné d’une touche d’Exode compte tenu que Ars espère bien emmener Sophia en terre promise, là où les vinculum comme lui peuvent espérer vivre en paix. Or, pour ce faire, il se doit de suivre la troupe dans chacun de ses périples et affronter les aléas de la vie qui ne présagent rien de bon, avec l’avènement d’une guerre prochaine à en croire un jeune prince despotique découvert en fin de tome.

Un scénario rassemblant plusieurs idées classiques avec un dessin assez banal où seul le rachitisme d’Ars semble être maîtrisé à la perfection.

Affaire à suivre.
ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :