Bobby Fisher. L’ascension et la chute d’un génie des échecs.


Dessin: Julian Voloj
Scenario: Wagner William.
Traduction: Antoine Chainas.
Éditeur: Les arènes
Sortie: 02 septembre 2021
176 pages
Genre : biographie.

«Qu’ils aillent se faire foutre ! Mort aux États-Unis»

Le résumé éditeur.

Véritable prodige ayant grandi dans un milieu modeste à Brooklyn, Bobby Fischer devient à 14 ans le plus jeune champion d’échecs des États-Unis. Jusqu’à son titre de champion du monde en 1972 où, en pleine guerre froide, il bat le Russe Boris Spassky, mettant ainsi fin à la suprématie soviétique, il révolutionne son art. Mais au lendemain de cette victoire spectaculaire, à moins de 30 ans, adulé par le monde entier, il décide de mettre un terme à sa carrière et sombre dans la démence. Il entame alors une vie d’errance qui le conduira à l’exil, lui qui avait pourtant été porté en triomphe par les Américains. Ce roman graphique retrace la destinée chaotique et fascinante d’un génie sacré Roi des échecs avant d’en devenir le Fou.

Mon avis.

Sur le bandeau accompagnant ce roman graphique, on peut y lire : l’histoire du champion qui a inspiré la série le jeu de la dame. Et effectivement , les similitudes sont nombreuses surtout son parcours pour affronter les maîtres des échecs soviétiques. Cependant, j’ai aimé me perdre dans les grands yeux de Beth Harmon (l’héroïne de la série), de parcourir toute une époque, celle des années 60-70, de partager ses peines et ses angoisses. Mais que dire de cet antipathique Bobby Fisher aux comportements mercantiles, prétentieux et très susceptible. Visiblement, il avait mis toute son intelligence dans les échecs, il avait oublié d’en garder un peu pour le reste. La folie est parfois bien pratique pour excuser son comportement. Bref, on comprend pourquoi le jeu de la dame a choisi d’édulcorer cette histoire, il aurait été imbuvable le Bobby.
Il reste un attrait presque médical pour connaître ce destin hors norme et finalement assez triste. Une déchéance pareille, elle est assurément peu commune et même effrayante.
Pour le dessin, il fait le taf d’une manière assez clinique. C’est propre, c’est net mais aussi lointain, comme une partition pudique qui récite ses gammes.
Une BD qui surfe sur le succès de la série, l’attrait sera donc présent, reste à digérer la chute.

Samba

2 commentaires sur “Bobby Fisher. L’ascension et la chute d’un génie des échecs.

Ajouter un commentaire

  1. Elle t’a tapé dans l’œil la Dame hein ?!… N’ayant rien à dire sur ce reportage sur Fischer en dehors du graphisme pas très attractif, voilà ce que je te répondais sur la série tirée de cette histoire :
    « Je viens de la regarder, mais je ne suis pas aussi enthousiaste que toi.
    Certes, j’ai beaucoup aimé l’ambiance des années 60 avec les belles bagnoles américaines, la musique (qui m’ont rappelé ma jeunesse pendant ces superbes années ) et… le charme de notre héroïne, mais j’ai trouvé le scénario d’une grande banalité qui a rendu cette série trop longue et répétitive dans sa lente ascension vers la gloire.
    On en apprend pas beaucoup sur ses géniteurs (quels étaient leurs problèmes relationnels) ni sur ses parents adoptifs très caricaturaux avec un père invisible et détestable et une mère névrosée. Bref, très déçu par ce scénario insipide et linéaire sans surprise ou rebondissement.
    Reste la réalisation excellente avec les scènes d’échecs bien rendues auxquelles on ne peut s’intéresser si comme moi on n’y connait rien.
    Beau à regarder mais inintéressant à suivre ! (en BD j’aurais attribué 5 pour le dessin et 2 pour le scénar : 3/5 en global. »
    Pour cette BD, je ne me prononcerai pas car je ne la lirai pas.😉

    J'aime

  2. très bonne série, intéressante à voir mais pas un chef d’oeuvre ! quand à cette BD, je ne l’ai pas lue mais ce n’est que partie remise et la couverture me plait assez.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :