Batman Arkham 3 – Le Pingouin

Scénario : Bill Finger et autres
Dessin : Bob Kane et autres
Éditeur : Urban comics
352 pages
Date de sortie :  11 juin2021
Genre : super-vilains

 


Seul le Pingouin a toujours été destiné à devenir le véritable roi de la pègre de Gotham.

Présentation de l’éditeur

Oswald Chesterfield Cobblepot est l’un des héritiers d’une des familles fondatrices de Gotham, mais c’est aussi le criminel connu sous le nom de Pingouin. Sous son apparence grotesque et difforme, il cache un esprit machiavélique et retors qui n’a de cesse de planifier la mort de son pire ennemi, le Chevalier Noir. Mais il est également un notable aux rêves de grandeur en quête à jamais de respectabilité. 

Contient : Batman #169, 448-449, 548-549, 586, Batman Annual #11, Detective Comics #58, 67, 610-611, 615, Penguin Triumphant, Secret Origins Special #1, Batman #23.3.

Batman Arkham - Penguin-101

 

Mon avis

Le Pingouin est l’un de plus impressionnants ennemis du Batman. Il reste gravé dans ma mémoire l’interprétation qu’en fit Danny DeVito dans « Batman, le défi« ; le voir se dandiner comme le volatile tout en croquant un poisson cru, du grand art ! Le personnage dans la bande dessinée est apparu en 1941 et avait une allure plutôt comique bien qu’il s’agissait d’un assassin. Il connaîtra une période d’oubli entre 1956 et 1963 à cause du Comic code et sa censure et reviendra en 1964 en même temps que la série télévisée Batman au succès phénoménal (dans la série le rôle est tenu avec talent par Burgess Meredith, inoubliable entraineur de Rocky des années plus tard). Le Pingouin va ensuite passer du statut de tueur à celui de criminel de génie et, comme tous les personnages importants de la bande dessinée, verra ses origines modifiées. Dans « Secret origins special » de 1989, le scénariste Alan Grant va en faire un vicieux criminel traumatisé par une enfance faite d’humiliations et mauvais traitements dus à son physique particulier. Le personnage immortel est là !

Batman Arkham - Penguin-143

Cette anthologie, troisième tome de la série dédiée aux adversaires du Dark Knight, se propose de nous faire connaître en détail l’affreux mais bien attirant malfrat, Oswald Chesterfield Cobblepot, au travers de plusieurs récits écrits par les plus grands scénaristes et illustrés par des dessinateurs de talent. Les jeunes lecteurs ayant vu la superbe série T.V, « Gotham« , et apprécié le personnage incarné avec panache par Robin Lord Taylor, ne pourront qu’aimer ce volume rappelant souvent dans plusieurs récits les situations de la série. Un régal !

JR

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :