Ninn – tome 5 – Magic city

Scénario : Jean-Michel Darlot
Dessin : Johan Pilet
Éditeur : Kennes
62 pages
Date de sortie :  avril 2021
Genre : fantastique ; jeunesse

 


« Non mais j’hallucine ! Quel est le maboul qui a construit tout ça ?! »

 

Présentation de l’éditeur

Magic City… Un antique parc d’attractions perdu au cœur des Grands Lointains, abandonné depuis plus d’un siècle. Intriguée, Ninn décide de s’y rendre, emmenant avec elle son tigre de papier et ses amis Chad et Ulrika. Mal leur en prend : pourchassés par des géants de pierre, les quatre compagnons s’y retrouvent bloqués. Mais sont-ils réellement seuls ? Quels secrets ce parc abandonné recèle-t-il ? Et surtout, quelle est cette mystérieuse entité qui semble le hanter, et qui va rapidement prendre nos héros pour cible ?

 

ninn t5_pl

 

 

Mon avis

C’est dans une belle jaquette faisant office de dossier de presse que j’ai reçu ce 5ème tome des aventures de Ninn, cette petite fille trouvée dans le métro parisien.

Après 4 albums au succès mérité, Jean-Michel Darlot et Johann Pilet remettent le couvert avec ce nouveau chapitre qui nous emmène au cœur des Grands Lointains. Les Grands Lointains, c’est un pays fantastique, merveilleux et un peu inquiétant, accessible depuis des passages secrets dans les galeries du métro Parisien. Ninn a découvert ce pays et les secrets du métro dans les 4 épisodes précédents. Si leur lecture est fortement recommandée (parce que c’est tout simplement de l’excellente BD), elle n’en est pas pour autant indispensable pour aborder cette nouvelle aventure.

Ninn emmène pour la première fois ses amis dans les Grands Lointains. La petite bande se retrouve dans un vieux parc d’attraction du début du XXè siècle, abandonné depuis des lustres. Ils y vivront tout un tas d’aventures et de rencontres fantastiques en tentant d’en percer les secrets.

Comme dans les précédents volumes, les auteurs mêlent avec une habileté sans pareil la fiction fantasy au réalisme, ou en tout cas à une réalité historique. En effet, Magic City, le théâtre de ce nouveau diptyque, a bel et bien existé. De 1900 à 1934, un parc d’attraction avec grande roue, grand huit, train fantôme et moult attractions fabuleuses, faisait face au pont de l’Alma. Jean-Michel Darlot et Johann Pilet ont redonné vie à ce pan de l’histoire parisienne en reconstituant les décors merveilleux de ce lieux magique.

Plus linéaire et moins sombre que le précédent diptyque, cet épisode flirte tout autant que les autres entre univers fictif et réel et lance le lecteur sur un jeu de piste à la recherche des sources du réel.

Une série toujours aussi fascinante dans le fond et la forme qui offre plusieurs niveaux de lecture et s’adresse donc à un large public.

 

Loubrun

 

Un commentaire sur “Ninn – tome 5 – Magic city

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :