1984

Scénario : Jean-Christophe Derrien
Dessin : Remi Torregrossa
Éditeur : Soleil
128 pages
Date de sortie :  janvier 2021
Genre : adaptation ; dystopie ; anticipation


« Mon travail du jour est d’effacer un certain Withers…

Je décide de le remplacer par un autre camarade. Ogilvy… Déjà mort au combat. Je lui réinvente son passé, ses mérites … »

 

Présentation de l’éditeur

D’après le roman culte et visionnaire de George Orwell, l’adaptation en bande dessinée d’une œuvre précurseure, miroir à peine déformant de notre époque.
Londres, 1984. Smith est un employé du Parti chargé de réviser l’Histoire. Dans un monde où toute sentimentalité est interdite, il est attiré par Julia, une femme peut-être dangereuse pour lui. Ensemble, ils vont tenter d’échapper à l’emprise du gouvernement et de Big Brother, le chef omnipotent du gouvernement. Mais est-ce possible dans un monde où tout fait et geste est surveillé et enregistré ?

1984_[Derrien]_pl

 

Mon avis

Les auteurs disparus il y a 70 ans intègrent le domaine public en 2021, ce qui est le cas d’Orwell. Les auteurs se sont lâchés, nous offrant pas moins de 4 adaptations du plus célèbre roman de l’écrivain britannique. J’en suis donc à ma deuxième. Après vous avoir partagé celle de Fido Nesti, voici la version de Jean-christophe Derrien et Rémi Torregrossa.

Tout comme celle de Fido Nesti, celle-ci se veut très fidèle au roman et au récit original, tout en étant beaucoup plus accessible, notamment à un lectorat plus jeune. Le texte est plus concis, et plus simple, l’auteur ne cherchant pas à tout prix à coller au plus près du texte d’origine. Cette liberté ne dénature en rien la puissance du récit et de l’œuvre originelle. Elle permet d’aller à l’essentiel et d’offrir une compréhension plus facile du message.

Cette simplification du message facilite aussi le parallèle avec l’époque actuelle et son lot de restrictions de libertés, la montée en puissance des fichages en tout genre et de la surveillance de masse, l’émergence d’une espèce de novlangue qui se veut la plus neutre possible pour répondre aux codes du politiquement correct, ou encore la réécriture de l’Histoire…

Le dessin en noir et blanc teinté de-ci de-là de quelques touches de couleurs est lui aussi simple et facile d’accès. Allant à l’essentiel du récit, il montre une vision assez parlante de cet univers totalitaire sans toutefois en offrir une version cauchemardesque ou traumatisante, ce qui rend d’autant plus crédible et ancrable dans notre réalité cette dystopie.

Peut-être un peu moins percutante et anxiogène, cette adaptation n’en demeure pas moins efficace et permet une première approche de cette œuvre littéraire majeure qui donnera, pourquoi pas, envie de lire le roman.

 

Un commentaire sur “1984

Ajouter un commentaire

  1. Un sacré roman indispensable ! La première fois que je l’ai lu c’était en V.O en cours d’anglais avec interro. au bout !
    Le dessin de cette adaptation me plaît bien.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :