Mercy T02

Des chasseurs, des fleurs et du sang

Autrice : Mirka Andolfo
Éditeur : Glénat
64 pages
Date de sortie :  14 octobre 2020
Genre : fantastique, fiction historique, steampunk, héroïnes.

Et si la belle Lady Hellaine était Mercy, le grand amour de Jonathan revenue d’entre les morts avec l’âme d’un démon, ou d’un ange sanguinaire, en son sein ? Entre chasse à l’homme et quête de vérité, le 2e tome de Mercy nous emmène dans les confins de l’Alaska à l’époque de la ruée vers l’or. 

Présentation de l’éditeur :

Jusqu’où peut-on aller par amour ?

Si la bourgade de Woodsburgh semble avoir accueilli la mystérieuse Lady Hellaine et son majordome les bras ouverts, des meurtres étranges viennent semer le trouble dans l’esprit des habitants. D’apparence paisible, la petite communauté n’est pas aussi solidaire qu’elle veut bien le faire croire et en particulier envers ses nouveaux arrivants. L’étau serait-il en train de se resserrer sur la belle étrangère et pourquoi donc a-t-elle recueilli Rory, cette orpheline amérindienne ? Alors qu’un groupe de redoutables chasseurs rend visite à Lady Swanson pour lui apporter la preuve irréfutable de la présence d’une créature démoniaque en ville, Hellaine met en marche son plan machiavélique…

Mercy_T02_Mirka Andolfo_Glenat_scan3

Mon avis :

Que sont venus faire Lady Hellaine et son majordome dans cette petite bourgade minière alors que tout se joue à Seattle qu’ils ont quitté ? En plus des crimes horribles qui sont perpétrés dans la ville depuis l’accident qui a causé l’explosion de la mine principale de Woodsburgh dans le premier tome, les tensions sont palpables entre la nouvelle venue, riche femme d’affaires présumée, et Lady Swanson qui ne voit pas d’un bon œil les intérêts que son fils porte à cette femme inconnue.

Sauf que deux personnes semblent connaître Lady Hellaine, étrangement. Des impressions de « déjà vu », des sentiments confus et des pensées troubles. Jonathan,  jeune ouvrier sans le sou, sent son cœur se serrer en présence de la belle aux cheveux argentés comme la lune. Il revoit en elle, dans sa façon de le regarder, des ressemblances avec sa bien-aimée disparue. De même, la jeune Rory, adoptée de façon assez abrupte par la mystérieuse dame à la peau constellée de grains de beauté semblables à des étoiles, reste convaincue que cette mère adoptive est réellement sa parente et qu’elle est revenue tel un ange pour ne plus jamais la quitter.

Mercy_T02_Mirka Andolfo_Glenat_scan2

Un drame dans un cadre historique qui revêt néanmoins du fantastique par la simple nature de Lady Hellaine, un esprit terrifiant mangeur de chairs humaines qu’une troupe de chasseurs amérindiens comptent bien trouver et anéantir avant que la ville toute entière soit décimée… Au fil des pages, le lecteur peut sentir l’étau se resserrer autour de la belle inconnue et son majordome. Une identité cachée que la jeune Rory tente de camoufler au mieux, persuadée que sa maman est un ange tombé du ciel et que ses transformations en monstre ne sont que des manifestations divines de la colère des cieux.

Autant dire que Mirka Andolfo, illustratrice talentueuse qu’on retrouve notamment chez DC Comics, a réussi à présenter différents thèmes historiques avec son récit fantastique haut en couleurs. En effet, on peut percevoir la vie des chercheurs d’or, les trafics et commerces autour de la ville ainsi créés comme l’exploitation minière florissante de Lady Swanson, la rivalité marchande, la christianisation des autochtones comme la petite Rory, orpheline métissée amérindienne qui est le personnage le plus pieu de « Mercy », les différences sociales et la ségrégation avec Jo’ et sa sœur, afro-américains. Et enfin, une touche de féminisme étant donné que les 3 piliers principaux de cette aventure sont Lady Hellaine, Lady Swanson et la dirigeante des chasseurs de prime amérindiens. En allant plus loin, on peut même compter la sœur de Jo’, prostituée indépendante et la petite Rory pour boucler le quintette féminin.

Mercy_T02_Mirka Andolfo_Glenat_scan

Une aventure fantastique entre historique et steampunk dans le graphisme, avec des créatures végétales effroyables que l’autrice met merveilleusement en action. Un dessin coloré qui dégage pourtant énormément de noirceur, souvent de nuit pour accentuer les ténèbres qui s’emparent lentement, mais sûrement de la ville et de ses habitants. Ce qui intensifie le chaos régnant et qui se retrouve également dans l’esprit des protagonistes principaux très expressifs même sans esquisser le moindre sourire…

ShayHlyn.

2 commentaires sur “Mercy T02

Ajouter un commentaire

Répondre à ShayHlyn Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :