Le mangeur d’espoir

Auteur : Karim Friha
Éditeur : Gallimard
112 pages
Date de sortie : 9 septembre 2020
Genre : fantastique, jeunesse

Prenez garde à la dépression, elle rôde… et avec elle : le mangeur d’espoir, capable de vous faire perdre la tête en absorbant vos meilleurs souvenirs.

Présentation de l’éditeur :

Il se passe des choses étranges à Montmartre… Le quartier est hanté par des créatures surnaturelles et des esprits maléfiques…Rachel, 16 ans, vit seule avec sa mère, qui souffre d’une grave dépression. D’après l’étrange Docteur Adrian Stern, le mal viendrait du Mangeur d’espoir, une entité démoniaque qui envahit l’esprit de ses victimes et se nourrit de leurs plus beaux souvenirs. Pour la sauver, Rachel doit pénétrer dans sa mémoire et y traquer le monstre…

Mon avis :

« Le mangeur d’espoir » débute sur un homme interrompant un mariage, épée à la main. Mais alors qu’on pourrait croire l’aventure débutée et le lecteur plongé dans le feu de l’action… celle-ci est déjà presque à son terme, dévoilant à nos yeux ébahis une scène romanesque tournant au cauchemar.

le mangeur d espoir_gallimard_scan1

Les personnages perdent de leur éclat, l’atmosphère s’assombrit et le héros venu sauver le mariage de sa belle se fait empaler par le monstre en cape noire. Le Docteur Adrian Stern n’a pas réussi à sauver la mariée de sa dépression, son époux est mort en voulant lui porter secours dans ses souvenirs…

« Le mangeur d’espoir » est un démon terrifiant qui s’empare de l’âme de ses victimes pour en absorber le moindre souvenir heureux. Quand ceux-ci sont tous dévorés, il ne reste que la mort dans un coma catatonique.

Les pièces de l’intrigue sont posées, reste à trouver une autre personne élue et tenter de la sauver, voire d’anéantir la créature démoniaque : la mère de la jeune Rachel.

le mangeur d espoir_gallimard_scan2

Si cette BD peut sembler gore de prime abord, cela n’en reste pas moins une aventure pour un jeune lectorat. L’héroïne, 16 ans, est une étudiante lambda, mais amenée à combattre un monstre surpuissant qui en veut aux souvenirs de sa maman, plongée dans une terrible dépression, qui empire au fur et à mesure que le mangeur d’espoir lui dérobe ses souvenirs.

Avec un dessin dynamique, un scénario captivant, Karim Friha transporte le lecteur au cœur de l’aventure : nous sommes là, au côté de l’héroïne à l’instar du professeur Stern qui la guide au-travers du dédale des souvenirs de sa mère.

Une belle aventure qui ravira les plus grands de nos têtes blondes qui rêvent de combattre le mal comme de preux chevaliers… ou chevalières !

ShayHlyn.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :